Partie supérieure de colosse Louvre E 27112 (Manniche H27) (Amenhotep IV - Akhénaton)

Localisation de découverte : KHE Localisation actuelle : Musée du Louvre

Ce colosse d’Amenhotep IV a été offert à la France par l’Égypte en 1972, en remerciement de l’aide apportée pour le sauvetage des temples de Nubie. Seule la partie supérieure est conservée. En attitude osiriaque, le roi enserre les sceptres hekat et nekhakha, très fragmentaires ; il porte le pschent dont seule la base est encore visible, ainsi qu’une barbe postiche. Trois paires de cartouches sont gravées en fort relief sur les omoplates et le poignet droit du roi. Différentes photographies conservées dans les archives du CFEETK montrent que le nez de la statue a été restauré avant son départ pour la France. Des fragments appartenant au colosse ont également été transférés au Caire : la partie supérieure de la couronne et du flabellum, ainsi que le bras gauche du roi. Les cartouches du bras droit (K46-KIU 3763) sont également mentionnés, mais semblent difficiles à raccorder. Ces différents éléments sont visibles sur les photographies du CFEETK. Les circonstances et le contexte de la découverte de ce colosse sont inconnus. Il était répertorié dans le registre d’entrée du magasin du Caracol sous le numéro 43.


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


Responsable du service des Archives scientifiques du CFEETK : Jérémy Hourdin : jeremy.hourdin@cnrs.fr

Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
2 977 987 visites - 1908 visite(s) aujourd'hui - 8 connecte(s)
4 401 152 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision, l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.