VIIe pylône, Face nord, Statuaire Colosse occidental (Thoutmosis III)

Localisation de découverte : ASN.PY7.st5.o

Ce colosse a été dégagé par G. Legrain en octobre 1901, brisé en trois morceaux. Ce colosse possède le numéro 1 dans le schéma qu’il donne dans 741 p. 272, il précise que les numéros correspondent aux emplacements des socles en place. Il semble que le colosse ait été remonté peu de temps après puisqu’«une photographie provenant des archives Borchardt, prises à la mi-décembre 1901, montre que les deux premiers colosses remontés sont les n° 1 et 7, donc les plus proches de la porte » (415 p. 262). Dans le milieu des années 1950, Sh. Adam et F. El-Shaboury ont fouillé les fondations de l’ensemble des statues de la face nord. Les statues ont été démontées et replacées sur des fondations en béton pour éviter la détérioration du granite. Il forme une paire avec le colosse est similaire (ASN.PY7.st1.e).


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


Responsable du service des Archives scientifiques du CFEETK : Jérémy Hourdin : jeremy.hourdin@cnrs.fr

Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
3 086 947 visites - 826 visite(s) aujourd'hui - 6 connecte(s)
4 587 906 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision, l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.