Temple de Ramsès III (Ramsès III)

Localisation actuelle : GCR

Ce temple-reposoir, appelé « maison de Ramses III dans le domain d’Amon » (pr Rʿ-ms-sw-ḥqȝ-Jwnw m pr Jmn) et qui se trouve sur le côté sud de la grande cour, fut érigé sous le règne de Ramsès III en face du pylône d’accès au temple (actuellement le deuxième pylône). Orienté nord-sud, la construction de ce bâtiment date probablement d’après l’an 11 de Ramsès III, correspondant à la seconde campagne de Libye, comme le suggère le fait que cette dernière soit représentée sur le mur extérieur ouest. Le coeur de l’edifice est constitué par trois chapelles qui avaient la fonction d’abriter les barques sacrés d’Amon, Mout et Khonsou pendant les processions, comme la fête d’Opet. Contrairement au reposoir de Séthi II, ce bâtiment possède tous les éléments d’un temple. L’entrée se compose d’un pylône avec des représentations typiques de massacre des ennemis et des listes géographiques. Ses môles, précédé à l’extérieur par deux colosses représentant le roi, s’ouvrent à l’intérieur sur une cour péristyle bordée des piliers osiriaques. Au fond de cette cour une rampe amène à une terrasse à portique qui s’ouvre sur une petite salle hypostyle donnante sur les trois chapelles.


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


« Revenir au monument

Terrasse

Architraves

Architrave 01.n



Responsable du service des Archives scientifiques du CFEETK : Jérémy Hourdin : jeremy.hourdin@cnrs.fr

Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
6 692 276 visites - 4023 visite(s) aujourd'hui - 5 connecte(s)
9 227 923 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision, l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.