Laura Bontemps

Laura Bontemps - profil CFEETK

Conservatrice-restauratrice
Doctorante en archéologie et conservation-restauration

Laboratoires : AGORA EA 7392 et MAP-MAACC UMR 3495 CNRS/MCC

Contact : laurarosebontemps (a) gmail.com / laura.bontemps (a) cyu.fr

Liens : Linkedin / Academia

Sujet de recherche doctorale :

 « Développement d’un outil de suivi de restauration basé sur des reconstructions 3D à partir de photos d’archives (terrain : les temples d’Angkor au Cambodge et de Karnak en Égypte) »

Sous la direction de A. Lehoërff (AGORA, Université de Cergy-Pontoise) et la co-direction de Fr. Guéna (MAP), S. Mirabaud (INHA).

Résumé de la recherche doctorale :

Le projet vise au développement d’un protocole d’utilisation des photographies argentiques en photomodélisation architecturale pour évaluer l’évolution des altérations et des anciennes restaurations des sites archéologiques.

Dans la décennie écoulée, la conservation et la préservation du patrimoine bâti est devenue une préoccupation internationale et la documentation numérique des monuments prend de l’ampleur. Le doctorat, qui débute en novembre 2020, vise à développer l’utilisation de photographies analogiques en photomodélisation architecturale et à la mise en place d’un protocole pour en faciliter et en généraliser l’usage, comme un outil de monitoring des évolutions des sites. La photogrammétrie à partir d’archives argentiques permettra la mise en lumière des transformations auxquelles ont été soumis les sites étudiés à différentes périodes du XXe siècle en comparaison avec leur état actuel.

En parallèle, l’objectif poursuivi est de procéder à une analyse des pratiques en conservation-restauration sur deux grands sites archéologiques : le complexe des temples de Karnak (Egypte) et le parc archéologique d’Angkor (Cambodge). L’analyse des données obtenues doit amener à une histoire des pratiques de la restauration sur le patrimoine bâti sculpté et sur l’évolution de la déontologie, à la fois du point de vue de ceux qui l’ont pratiqué à chaque époque et aussi au travers du prisme de la déontologie de la conservation-restauration tel qu’elle est actuellement entendue et conceptualisée.

L’outil de photomodélisation des photographies argentiques a pour vocation d’être protéiforme et adaptable par la suite sur différents sites et cas de figures.

CV

— 2020-2023 : doctorante contractuelle à CY Université (lien projet DIAPOS), ED Fondation des Sciences du Patrimoines.

— 2018-2020 : Volontariat international administratif au CFEETK en tant que conservatrice-restauratrice : suivi, coordination et participations aux chantiers dans l’enceinte de Karnak.

— 2018 : boursière de la Fondation Carnot, inventaire et numérisation des photographies argentiques et plaques de verres des collections nationales du musée national du Cambodge (Phnom Penh), photomodélisation de la porte Sud d’Angkor Thom.

— 2017 : Diplômée de l’Institut national du patrimoine (INP) en conservation-restauration de sculptures.

Publications

2019

L. Bontemps, Fr. Guéna, « La photogrammétrie numérique à partir d’archives argentiques : mise en place d’un protocole adapté à la restauration d’une niche gallo-romaine », In Situ. Revue des Patrimoine 39, 2019 (revue en ligne).

2018

L. Bontemps, « Restaurer, restituer et conserver : le sacellum et l’autel du théâtre », Scènes antiques. De Rome à Vendeuil-Caply : une histoire des théâtres romains dans le nord de la Gaule [catalogue d’exposition, musée archéologique de l’Oise, 10 février – 25 novembre 2018], Snoeck edition, p. 38-43.

Voir aussi dans «Organigramme»