Le fonds Chevrier de Karnak, détournement et préservation

Le fonds Chevrier de Karnak, détournement et préservation est un projet art et sciences humaines. La réappropriation de photographies d’archives du CFEETK (USR 3172 du CNRS), prises entre 1926 et 1954, s’associera à la sauvegarde, la préservation et la diffusion de l’héritage culturel franco-égyptien au moyen d’une campagne de numérisation et d’archivage des plaques de verre qui constituent ce fonds d’images historiques unique.

Responsables du projet :

Émilie SAUBESTRE (Artiste photographe, CNRS/CFEETK)
Jérémy HOURDIN (Égyptologue, CNRS/CFEETK)

Photographie Henri Chevrier
Photographie du fonds Chevrier / Photograph from (© CNRS-CFEETK/Fonds Chevrier).

Actualité :

Les Rencontres de la photographie d’Arles 2019, NUIT DE L’ANNÉE, vendredi 5 juillet – Papeterie Étienne : projection de la série “Détournement, le fonds Chevrier“. >> Lien pour voir la vidéo / watch the video <<

— Exposition/Exhibition, “Le fonds Chevrier de Karnak, détournement et préservation”, dans le cadre de l’événement/during the event “Cairographie Exhibition-Carte Blanche : Darb 1718 (Kasr El Sham3 street, Al Fakhareen, Old Cairo, Egypt) – 10 novembre – 31 décembre 2019 (vernissage le 10 novembre 2019, 19h).


Présentation du projet

Le CFEETK détient dans ses locaux, en Égypte, plusieurs fonds d’archives photographiques anciens qui sont autant de témoignages de la longue histoire des travaux français dans les temples de Karnak. Parmi eux, un très large ensemble de plus de 3000 plaques de verre concerne les chantiers qui furent dirigés par l’architecte Henri Chevrier, entre 1926 et 1954, sur l’ensemble de ce site archéologique exceptionnel classé aujourd’hui au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce fonds d’archives constitue un témoignage patrimonial de grande importance concernant l’histoire des interventions scientifiques à Karnak ou sur d’autres sites de la région de Louqsor, les méthodes photographiques employées sur un chantier archéologique en Égypte, ainsi que les conditions de travail des Égyptiens et des Européens au début du XXe siècle.

Étant donné la très grande fragilité du support que constitue une plaque de verre, qui plus est en Égypte avec ses pics de température extrêmes, il s’avère de plus en plus urgent d’envisager un programme de sauvegarde (restauration et reconditionnement) couplé à une numérisation en haute-résolution. En effet, cette technique photographique ancienne sur plaque de verre garantissait déjà une définition exceptionnelle qui justifie pleinement une nouvelle numérisation afin de garantir une copie numérique fidèle à la qualité du cliché original, tout en assurant la pérennité de fonds d’archives ancien.

Ce projet permettra d’associer une mise en valeur artistique et sociale de l’ensemble de ces photographies, pour mieux faire connaître ces archives auprès du public, à un travail documentaire et égyptologique afin de les rendre accessible à la communauté scientifique. Pour cela, le CFEETK pourra bénéficier du support de ses différents partenaires, comme l’UMS 3655 Archeovision qui développe Archéogrid Karnak, notre principal service de stockage informatique et de sécurisation de nos archives, ainsi que la TGIR Human-Num et leur service Nakala pour la diffusion sur internet de cette documentation.

Détail d’une plaque de verre / Detail from a glass plate (© CNRS-CFEETK/Fonds Chevrier, E. Saubestre).

About the project

The CFEETK owns in its premises in Egypt several photographic archival materials which are testaments of the long history of the French works in the temples of Karnak. Among them, a large set of more than 3000 photograhic plates are related to the works led by the architect Henri Chevrier, between 1926 and 1954, throughout all the exceptional archaeological area of Karnak temples classified today as a World Heritage Site of UNESCO. These archives have a great historical value concerning the scientific interventions in Karnak but also in other sites in the Luxor region, the photographic methods employed on an archaeological site in Egypt, and the working conditions of Egyptians and Europeans in the early 20th century.

Given the great fragility of the glass plates, especially in Egypt with its high temperature peaks, there is a pressing need for a conservation program (restoration and repackaging) combined with high-resolution digitalization. Indeed, the definition of the photos on glass plates was already impressive. It fully justifies a new digitalization in order to ensure a digital copy faithful to the quality of the original shot, while ensuring long-term preservation of these archives.

This project will combine artistic and social enhancement of all these photographs, to make these archives better known to the public, with a documentary and Egyptological work, sharing them to the scientific community. For this, the CFEETK will benefit from the support of its partners, such as the UMS 3655 Archeovision which develops Archeogrid Karnak, our main digital storage and security service for the archives, as well as TGIR Human-Num and the Nakala service to share online the documentation.


— Nous sommes à la recherche de partenariat ou de mécénat afin d’aider à la sauvegarde du fonds d’archives photographiques H. Chevrier. Pour nous aider, vous pouvez contacter le CFEETK (cfeetk@cnrs.fr).

— We are looking for partnership and sponsorship in order to help us for the preservation program of the photographical archives of H. Chevrier. To help us, contact the CFEETK (cfeetk@cnrs.fr).