CNRS-CFEETK 84148




Karnak - CFEETK. Ressource affichée depuis Nakala



Cour à portique de Thoutmosis IV (KIU 2775)

XVIIIe dynastie / Thoutmosis IV
Grès

La cour à portique de Thoutmosis IV se trouvait initialement devant la face ouest du IVe pylône et constituait l’aménagement intérieur de la « cour de fêtes de Thoutmosis II » (KIU 247). Les chapelles en calcite d’Amenhotep Ier et Thoutmosis Ier (KIU 175), de Thoutmosis III (KIU 3038) et de Thoutmosis IV (KIU 3214) étaient intégrées à ce monument. Après l’avoir partiellement modifiée, Amenhotep III a fait démonter une partie de la cour à portique pour construire le IIIe pylône. Les blocs ont alors été utilisés pour le remplissage du nouveau monument. Extraits entre 1928 et 1968, ils ont permis aux équipes du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak de réaliser l’anastylose de la cour entre 1988 et 2004. La partie non démontée par Amenhotep III est toujours à son emplacement d’origine sur le parvis du IVe pylône. Cette dernière est traitée séparément (KIU1193). Les piliers 13 et 15, non remontés, ainsi que les blocs épars attribuables au monument, ne sont pas pris en compte à ce stade.

PM II2, p. 53, p. 72.
H. CHEVRIER, « Rapport sur les travaux de Karnak (1929-1930) », ASAE 30, 1930, p. 162, pl. VI .
H. CHEVRIER, « Rapport sur les travaux de Karnak 1950-1951 », ASAE 51, 1951, , p. 549-551, 568-572, fig. 1-8 .
H. CHEVRIER, « Rapport sur les travaux de Karnak, 1951-1952 », ASAE 52, 1952, p. 236-237, pl. I, VIII .
J. YOYOTTE, « Un porche doré : La porte du IVe pylône au grand temple de Karnak », CdE 28/55-56, 1953, p. 29-30, 32 .
Sh. ADAM, F. EL-SHABOURY, « Report on the Work of Karnak during the Seasons 1954-55 and 1955-56 », ASAE 56, 1959, p. 46-47 .
P. BARGUET, Le temple d’Amon-Rê à Karnak. Essai d’exégèse, RAPH 21, 1962, p. 78-79, 86, 94-96, 307-310 .
A.-Q. MUHAMMED, « Recent Finds », ASAE 59, 1966, p. 145, 150-151, pl. X-XVII .
S. SAUNERON, J. VÉRITÉ, « Fouilles dans la zone axiale du IIIe pylône à Karnak », Kêmi 19 (= Karnak 2), 1969, p. 256-257 .
G. BJÖRKMAN, Kings at Karnak. A Study of the Treatment of the Monuments of Royal Predecessors in the Early New Kingdom, Boreas 2, 1971, p. 101, 106-107, 109, 138-139 .
S. SAUNERON, « Les travaux de l’Institut Français d’Archéologie Orientale en 1970-1971 », BIFAO 70, 1971, p. 255, pl. LXVIII-LXIX .
B. LETELLIER, « La cour à péristyle de Thoutmosis IV à Karnak (et la “cour des fêtes” de Thoutmosis II) », dans Hommages à la mémoire de Serge Sauneron, 1927-1976, BdE 81, 1978, p. 51-71 .
B. LETELLIER, « La cour à péristyle de Thoutmosis IV à Karnak », BSFE 84, 1979, p. 33-49 .
J. LAUFFRAY, Karnak d’Égypte. Domaine du divin. Dix ans de recherches archéologiques et de travaux de maintenance en coopération avec l’Égypte, Paris, 1979, p. 118-119 .
L. GABOLDE, Th. ZIMMER, « Sondage effectué au sud-est du parvis du IVe pylône », Karnak 8, 1987, p. 159-165 .
M. ALBOUY, H. BOCCON-GIBOD, J.-Cl. GOLVIN, Karnak. Le temple d’Amon restitué par l’ordinateur, Paris, 1991, p. 29 .
J. LECLANT, G. CLERC, « Fouilles et travaux en Égypte et au Soudan, 1988-1989 », Orientalia 59, 1990, p. 389 .
J. LECLANT, G. CLERC, « Fouilles et travaux en Égypte et au Soudan, 1988-1989 », Orientalia 59, 1990, , tab. LVIII, fig. 58-59 .
B.M. BRYAN, The Reign of Tuthmose IV, Ann Arbor, 1980, p. 167-169, pl. VII-VIII, fig. 16-19 .
B. LETELLIER, « Thoutmosis IV à Karnak. Hommage tardif rendu à un bâtisseur malchanceux », BSFE 122, 1991, p. 36-52 .
J. LECLANT, G. CLERC, « Fouilles et travaux en Égypte et au Soudan, 1989-1990 », Orientalia 60, 1991, p. 216-217, tab. LXVIII, fig. 58 .
N. GRIMAL, Fr. LARCHÉ, « Karnak, 1992-1994 », Karnak 10, 1995, p. VII, XVII, pl. XXVII-XXXII .
S. DONADONI, Thèbes, Paris, 1999, p. 30-31 .
A. CABROL, Amenhotep III le magnifique, Monaco, 2000, p. 30, fig. 7, ill. 1 .
S. GRALLERT, Bauen, Stiften, Weihen. Ägyptische Bau- und Restaurierungsinschriften von den Anfängen bis zur 30. Dynastie, ADAIK 18, 2001, p. 294-297, 609-610 .
A. MASSON, M. MILLET, « Foundation Deposits of Tuthmosis IV at Karnak », EA 23, 2003, p. 19 .
M. HARTWIG, Tomb Painting and identity in ancient Thebes, 1419-1372 BCE, MonAeg 10, 2004, pl. 18, 3 .
Chr. WALLET-LEBRUN, Le grand livre de pierre. Les textes de construction à Karnak, ÉtudÉg 9, MAIBL 41, 2009, p. 193-198 .
B. LETELLIER, Fr. LARCHÉ, La cour à portique de Thoutmosis IV, ÉtudÉg 12, 2013, .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


Demander une autorisation de reproduction

Pour les publications à caractère scientifique, les autorisations de reproduction sont accordées à titre gratuit.



Merci de retourner le formulaire de demande de reproduction complété à sebastien.biston-moulin@cnrs.fr.

Télécharger le formulaire de demande de reproduction.

Les demandes sont traitées dans un délai de 15 jours ouvrables. Aucune demande ne sera traitée en juillet-août. Toute demande incomplète sera rejetée.



Pour toute demande de reproduction destinée à une publication non scientifique.



Merci de contacter cfeetk@cnrs.fr 
Ce document a été téléchargé 161 fois.
Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
1 200 130 visites - 2711 visite(s) aujourd'hui - 2 connecte(s)
1 883 778 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision (UMS SHS 3D n°3657), l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.