CNRS-CFEETK 7571




Karnak - CFEETK. Ressource affichée depuis Nakala



VIIe pylône, Face nord, Statuaire, Statue d’un roi Sobekhotep assis (KIU 2051)

/
Granite

Statue d’un roi Sobekhotep assis, portant le némès et vêtu du pagne chendjyt. Les mains du roi sont posées à plat sur sur ses genoux. La partie basse de la statue est très abîmée mais une colonne de hiéroglyphes précisant le nom de naissance du roi est partiellement conservée à la gauche du roi, sur le siège : seuls quelques signes sont aujourd’hui visibles, mais un relevé ancien de G. Legrain vient les compléter (ASAE 4, 1903, p. 7). 
L’inscription avait déjà disparu en grande partie au milieu des années 50, comme l’indiquent S. Adam et F. El-Shaboury dans leur rapport de restauration (loc. cit.). Le nom d’Amon a été martelé, probablement à l’époque amarnienne, puis restauré, toujours d’après G. Legrain. 

PM II2, p. 168 (F).
G. LEGRAIN, « Rapport sur les travaux exécutés à Karnak du 25 septembre au 31 octobre 1901 », ASAE 2, 1901, p. 270, n°4 .
G. LEGRAIN, « Second rapport sur les travaux exécutés à Karnak du 31 octobre 1901 au 15 mai 1902 », ASAE 4, 1903, p. 7, n°4, pl. I-II .
Sh. ADAM, F. EL-SHABOURY, « Report on the Work of Karnak during the Seasons 1954-55 and 1955-56 », ASAE 56, 1959, p. 41-42 .
P. BARGUET, Le temple d’Amon-Rê à Karnak. Essai d’exégèse, RAPH 21, 1962, p. 272
J. LAUFFRAY, Karnak d’Égypte. Domaine du divin. Dix ans de recherches archéologiques et de travaux de maintenance en coopération avec l’Égypte, Paris, 1979, p. 154, fig. 122 .
W.V. DAVIES, A royal Statue reattributed, BMOP 28, 1981, p. 29, n° 42 .
J.-Cl. GOYON, J.-Cl. GOLVIN, Cl. SIMON-BOIDOT, La construction pharaonique du Moyen Empire à l’époque gréco-romaine, Paris, 2004, p. 271, fig. 315 .
M. AZIM, G. REVEILLAC, Karnak dans l’objectif de Georges Legrain. Catalogue raisonné des archives photographiques du premier directeur des travaux de Karnak de 1895 à 1917, Paris, 2004, vol. 1, p. 259-260 .
M. AZIM, G. REVEILLAC, Karnak dans l’objectif de Georges Legrain. Catalogue raisonné des archives photographiques du premier directeur des travaux de Karnak de 1895 à 1917, Paris, 2004, vol. 2, p. 184 et 186 .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »



VIIe pylône, Face nord, Statuaire, Statue d’un roi assis (KIU 2053)

/
Granite

La statue figure un roi assis, du Moyen Empire ou de la Deuxième Période intermédiaire, portant le némès. Les mains du personnage ont disparu et la partie basse de la statue est très abîmée : aucune inscription ne nous est parvenue, la boucle de ceinture ne nous renseignant pas sur l’identité du roi représenté. 

PM II2, p. 168 (E).
G. LEGRAIN, « Rapport sur les travaux exécutés à Karnak du 25 septembre au 31 octobre 1901 », ASAE 2, 1901, p. 270, n° 3 .
G. LEGRAIN, « Second rapport sur les travaux exécutés à Karnak du 31 octobre 1901 au 15 mai 1902 », ASAE 4, 1903, p. 7, n° 3, pl. II .
Sh. ADAM, F. EL-SHABOURY, « Report on the Work of Karnak during the Seasons 1954-55 and 1955-56 », ASAE 56, 1959, p. 41-42 .
P. BARGUET, Le temple d’Amon-Rê à Karnak. Essai d’exégèse, RAPH 21, 1962, p. 272 .
J.-Cl. GOYON, J.-Cl. GOLVIN, Cl. SIMON-BOIDOT, La construction pharaonique du Moyen Empire à l’époque gréco-romaine, Paris, 2004, p. 271, fig. 315 .
M. AZIM, G. REVEILLAC, Karnak dans l’objectif de Georges Legrain. Catalogue raisonné des archives photographiques du premier directeur des travaux de Karnak de 1895 à 1917, Paris, 2004, vol. 1, p. 259 .
M. AZIM, G. REVEILLAC, Karnak dans l’objectif de Georges Legrain. Catalogue raisonné des archives photographiques du premier directeur des travaux de Karnak de 1895 à 1917, Paris, 2004, vol. 2, p. 184 .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »



VIIe pylône, Face nord, Statuaire, Colosse occidental (KIU 121)

XVIIIe dynastie / Thoutmosis III
Granite

Ce colosse a été dégagé par G. Legrain en octobre 1901, brisé en trois morceaux. Ce colosse possède le numéro 1 dans le schéma qu’il donne dans 741 p. 272, il précise que les numéros correspondent aux emplacements des socles en place. Il semble que le colosse ait été remonté peu de temps après puisqu’«une photographie provenant des archives Borchardt, prises à la mi-décembre 1901, montre que les deux premiers colosses remontés sont les n° 1 et 7, donc les plus proches de la porte » (415 p. 262). Dans le milieu des années 1950, Sh. Adam et F. El-Shaboury ont fouillé les fondations de l’ensemble des statues de la face nord. Les statues ont été démontées et replacées sur des fondations en béton pour éviter la détérioration du granite. Il forme une paire avec le colosse est similaire (ASN.PY7.st1.e).

PM II2, p. 168.
KRIVI, p. 44, 9-11 ; KRITAVI, p. 45.
A. MARIETTE-BEY, Karnak. Étude topographique et archéologique. Planches, Leipzig, 1875, pl. 2, 6-7 .
G. LEGRAIN, « Rapport sur les travaux exécutés à Karnak du 25 septembre au 31 octobre 1901 », ASAE 2, 1901, p. 270-272 .
G. LEGRAIN, « Second rapport sur les travaux exécutés à Karnak du 31 octobre 1901 au 15 mai 1902 », ASAE 4, 1903, p. 6-7, n° 1 et pl. 1 .
M. PILLET, Thèbes. Karnak et Louxor, Paris, 1928, fig. 75 .
Sh. ADAM, F. EL-SHABOURY, « Report on the Work of Karnak during the Seasons 1954-55 and 1955-56 », ASAE 56, 1959, p. 41-42 et pl. 8-9 .
P. BARGUET, Le temple d’Amon-Rê à Karnak. Essai d’exégèse, RAPH 21, 1962, p. 272 .
H. SOUROUZIAN, « Standing Royal Colossi of the Middle Kingdom Reused by Ramesses II », MDAIK 44, 1988, p. 240, n. 55 .
A.J. PEDEN, The Reign of Ramesses IV, Warminster, 1994, p. 38-39 .
H. SOUROUZIAN, « Les colosses du IIe pylône du temple d’Amon-Rê à Karnak, remplois ramessides de la XVIIIe dynastie », Karnak 10, 1995, p. 514 et pl. 12 b .
D. LABOURY, La statuaire de Thoutmosis III. Essai d’interprétation d’un portrait royal dans son contexte historique, AegLeod 5, 1998, p. 118-123, fig. 27, 31-32 .
M. AZIM, G. REVEILLAC, Karnak dans l’objectif de Georges Legrain. Catalogue raisonné des archives photographiques du premier directeur des travaux de Karnak de 1895 à 1917, Paris, 2004, vol. 1, p. 260-262 .
M. AZIM, G. REVEILLAC, Karnak dans l’objectif de Georges Legrain. Catalogue raisonné des archives photographiques du premier directeur des travaux de Karnak de 1895 à 1917, Paris, 2004, vol. 2, p. 184-185 et 188 .
B. MAGEN, Steinerne Palimpseste. Zur Wiederverwendung von Statuen durch Ramses II. ind seine Nachfolger, Wiesbaden, 2011, p. 321 .
G. DEMBITZ, « Les inscriptions de Ramsès IV de l’allée processionnelle nord-sud à Karnak révisées. Karnak Varia (§ 6) », Karnak 16, 2017, p. 173, n. 51 .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »



VIIe pylône, Face nord, Statuaire, Colosse osiriaque occidental (KIU 122)

XVIIIe dynastie / Thoutmosis III
Granite

Ce colosse a été mis au jour en octobre 1901 par G. Legrain devant le môle ouest du VIIe pylône, le socle semblait être en place. Il en effectua le remontage l’année suivante, sans replacer la tête puisqu’il manquait le sommet du torse. Dans le milieu des années 1950, Sh. Adam et F. El-Shaboury ont fouillé les fondations de l’ensemble des statues de la face nord. Les statues ont été démontées et replacées sur des fondations en béton pour éviter la déterioration du granite et la tête du colosse a été remise en place à cette occasion. Le sommet du torse, l’extrémité de la couronne, le nez et la barbe sont manquants, le socle est très érodé et ne permet pas d’observer les traces d’une inscription. Le colosse forme une paire avec le colosse osiriaque est de la face nord. Ces derniers ne sont pas à leur emplacement d’origine sous Thoutmosis III. Chr. Leblanc a proposé de les placer devant l’entrée d’un reposoir de barque (107 p. 303). D. Laboury pense qu’« il paraît beaucoup plus logique de les restituer en façade méridionale ou orientale de l’une des nombreuses chapelles de barque qui se trouvaient dans la cour des fêtes de Thoutmosis II. Lorsque cette cour fut démontée pour la construction du IIIe pylône, sous Amenhotep III, on aurait alors simplement tiré C21-2 jusqu’à la face nord du VIIe pylône, désormais directement accessible, malgré l’incohérence décorative que suscitait la couronne de Haute-Egypte des deux statues ». (932 p. 127).

PM II2, p. 168.
KRI VI, p. 44, 1-2 ; KRITA VI, p. 45.
G. LEGRAIN, « Rapport sur les travaux exécutés à Karnak du 25 septembre au 31 octobre 1901 », ASAE 2, 1901, p. 270-272 .
G. LEGRAIN, « Second rapport sur les travaux exécutés à Karnak du 31 octobre 1901 au 15 mai 1902 », ASAE 4, 1903, p. 6-7, n° 2, pl. 1, 5 .
M. PILLET, Thèbes. Karnak et Louxor, Paris, 1928, fig. 75 et 77 .
L.-A. CHRISTOPHE, « À propos de deux épithètes de Ramsès IV », ASAE 52, 1952, p. 202-203, fig.1 .
Sh. ADAM, F. EL-SHABOURY, « Report on the Work of Karnak during the Seasons 1954-55 and 1955-56 », ASAE 56, 1959, p. 41-42 et pl. 8-9 .
P. BARGUET, Le temple d’Amon-Rê à Karnak. Essai d’exégèse, RAPH 21, 1962, p. 272 et pl. XLI (D) .
Chr. LEBLANC, « Piliers et colosses de type “osiriaque” dans le contexte des temples de culte royal », BIFAO 80, 1980, p. 71 et 73-74 .
Chr. LEBLANC, « Le culte rendu aux colosses “osiriaques” durant le Nouvel Empire », BIFAO 82, 1982, p. 303 .
H. SOUROUZIAN, « Standing Royal Colossi of the Middle Kingdom Reused by Ramesses II », MDAIK 44, 1988, p. 240-41, n. 55-6 .
A.J. PEDEN, The Reign of Ramesses IV, Warminster, 1994, p. 38-39 .
D. LABOURY, La statuaire de Thoutmosis III. Essai d’interprétation d’un portrait royal dans son contexte historique, AegLeod 5, 1998, p. 124-127, fig. 34 et 36 .
M. AZIM, G. REVEILLAC, Karnak dans l’objectif de Georges Legrain. Catalogue raisonné des archives photographiques du premier directeur des travaux de Karnak de 1895 à 1917, Paris, 2004, vol. 1, p. 259-262 .
M. AZIM, G. REVEILLAC, Karnak dans l’objectif de Georges Legrain. Catalogue raisonné des archives photographiques du premier directeur des travaux de Karnak de 1895 à 1917, Paris, 2004, vol. 2, p. 184-185 et 188 .
B. MAGEN, Steinerne Palimpseste. Zur Wiederverwendung von Statuen durch Ramses II. ind seine Nachfolger, Wiesbaden, 2011, p. 320-321 .
S. BISTON-MOULIN, « Remarques sur la transformation des épithètes nfr ḫpr(.w) dans les cartouches du nom de naissance de Thoutmosis III », ZÄS 139/1, 2012, p. 21, n. 10 .
G. DEMBITZ, « Les inscriptions de Ramsès IV de l’allée processionnelle nord-sud à Karnak révisées. Karnak Varia (§ 6) », Karnak 16, 2017, p. 173, n. 51 .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


Pour les publications à caractère scientifique, les autorisations de reproduction sont accordées à titre gratuit.



Merci de retourner le formulaire de demande de reproduction complété à jeremy.hourdin@cnrs.fr.

Télécharger le formulaire de demande de reproduction.

Les demandes sont traitées dans un délai de 15 jours ouvrables. Aucune demande ne sera traitée en juillet-août. Toute demande incomplète sera rejetée.



Pour toute demande de reproduction destinée à une publication non scientifique.



Merci de contacter cfeetk@cnrs.fr 
Ce document a été téléchargé 20 fois.
Responsable du service des Archives scientifiques du CFEETK : Jérémy Hourdin : jeremy.hourdin@cnrs.fr

Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
3 303 150 visites - 660 visite(s) aujourd'hui - 6 connecte(s)
4 866 008 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision, l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.