CNRS-CFEETK 7024




Karnak - CFEETK. Ressource affichée depuis Nakala



Visage d’un colosse (Manniche I28) (KIU 3732)

XVIIIe dynastie / Amenhotep IV - Akhénaton
Grès

Visage d’un colosse dont les yeux et le nez ont subi des dommages volontaires. Il était enregistré avec le numéro 52 dans le registre du magasin du Caracol. Il est identifiable sur une photographie datée de la campagne de 1926 de H. Chevrier (ASAE 27, pl. II), dans l’ombre du torse K38 (KIU 3754). L. Manniche propose qu’il soit l’un des trois visages qui auraient pu être associés à la tête H24 (KIU 3726). Il a été envoyé au musée de Louqsor le 23 novembre 1972. Aucune inscription n’est conservée.

H. CHEVRIER, « Rapport sur les travaux de Karnak (novembre 1926-mai 1927) », ASAE 27, 1927, pl. II .
L. MANNICHE, The Akhenaten Colossi of Karnak, Le Caire, 2010, p. 19, 47, 53, 61, fig. 2.52.a-b, p. 93-94 .



Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »



Torse d’un colosse (Manniche K38) (KIU 3754)

XVIIIe dynastie / Amenhotep IV - Akhénaton
Grès

Ce colosse acéphale a vraisemblablement été découvert en 1926 par H. Chevrier ; il apparaît en effet sur une photographie datant de cette campagne aux côtés du Manniche E12 (KIU 3677). H. Chevrier indique qu’il a été retrouvé face au pilier E (ASAE 27, p. 144, fig. 5), avec deux têtes dont l’une appartenait à ce colosse. En attitude osiriaque, les bras repliés sur les sceptres heqa et nekhakha, il porte un pagne plissé très échancré à devanteau orfévré. Cinq paires de cartouches sont conservées sur le torse sous les clavicules, le bras et le poignet gauche ainsi qu’au niveau du plexus. Cette dernière paire de cartouches, difficilement lisible, est endommagée. Seuls les cartouches visibles sur la photographie ont été intégrés à ce stade. Ce torse était conservé dans le magasin du Caracol sous le numéro 50. Sa localisation actuelle est inconnue. L. Manniche propose de lui associer la tête G14 (KIU 3689).

H. CHEVRIER, « Rapport sur les travaux de Karnak (novembre 1926-mai 1927) », ASAE 27, 1927, p. 145, pl. IV .
Chr. DESROCHES-NOBLECOURT, « La statue colossale fragmentaire d’Aménophis IV offerte par l’Égypte à la France (Louvre E. 27112) », MonPiot 59, 1974, , fig. 26 .
R.E. FREED, Y.J. MARKOVICS, S.H. D’AURIA, Pharaohs of the Sun: Akhenaten, Nefertiti, Tutankhamen, Boston, 1999, fig. 34 .
L. MANNICHE, The Akhenaten Colossi of Karnak, Le Caire, 2010, p. 67-68, fig. 2.63 .




Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


Pour les publications à caractère scientifique, les autorisations de reproduction sont accordées à titre gratuit.



Merci de retourner le formulaire de demande de reproduction complété à jeremy.hourdin@cnrs.fr.

Télécharger le formulaire de demande de reproduction.

Les demandes sont traitées dans un délai de 15 jours ouvrables. Aucune demande ne sera traitée en juillet-août. Toute demande incomplète sera rejetée.



Pour toute demande de reproduction destinée à une publication non scientifique.



Merci de contacter cfeetk@gmail.com 
Ce document a été téléchargé 333 fois.
Responsable du service des Archives scientifiques du CFEETK : Jérémy Hourdin : jeremy.hourdin@cnrs.fr

Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
3 094 407 visites - 2319 visite(s) aujourd'hui - 4 connecte(s)
4 594 245 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision, l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.