CNRS-CFEETK 202290




Karnak - CFEETK. Ressource affichée depuis Nakala



Chapelle d’Osiris Neb-ânkh/Pa-ousheb-iad (KIU 329)

XXVe dynastie / Taharqa


Cette chapelle osirienne a été découverte en 1900 par G. Legrain dans le cadre des travaux de reconstructions de la salle hypostyle. Elle a été édifiée sous le règne de Taharqa et le pontificat de Chépénoupet II ; elle est consacrée à Osiris neb-ânkh/pa-oucheb-iad. La chapelle en grès est composée de deux petites pièces mettant en avant en particulier des rites rendus au pilier-djed d’Osiris. Les aménagements périphériques de l’édifice sont mal connus ; plusieurs éléments de porte aux noms de Taharqa et de Chépénoupet II pourraient provenir de structures annexes ou de travaux ultérieurs peut-être sous le règne de Néchao II. En 2007, la façade de la chapelle a fait l’objet d’une restauration (CFEETK-IFAO) et une fouille a été menée au niveau de ses fondations.

PM II2, p. 194-195.
G. LEGRAIN, « Le temple et les chapelles d’Osiris à Karnak. III. La chapelle d’Osiris, maître de la vie », RecTrav 24, 1902, p. 210-211 .
M. PILLET, Thèbes, Paris, 1930, p. 80 .
P. BARGUET, Le temple d’Amon-Rê à Karnak. Essai d’exégèse, RAPH 21, 1962, p. 15.
J. LECLANT, Recherches sur les monuments thébains de la XXVe dynastie dite éthiopienne, BdE 36, 1965, p. 23-36, pl. VIII-XI .
Kl. DALLIBOR, Taharqo – Pharao aus Kusch. Ein Beitrag zur Geschichte und Kultur der 25. Dynastie, Achet 6, 2005, p. 218 .
E. BLYTH, Karnak : Evolution of a Temple, Londres, New York, 2006, p. 206-207 .
L. COULON apud L. PANTALACCI, S. DENOIX, « Travaux de l’Institut français d’archéologie orientale en 2006-2007 », BIFAO 107, 2007, p. 295 .
K. JANSEN-WINKELN, Inschriften der Spätzeit 3. Die 25. Dynastie, Wiesbaden, 2009, p. 87-92 .
M.F. AYAD, God’s wife, God’s servant: the God’s Wife of Amun (c. 740-525 BC), Abingdon, New York, 2009, p. 134 .
E. LAROZE, D. VALBELLE, Travaux du CFEETK entre 2005 et 2007, Rapport d’activité du CFEETK, Louqsor, 2010, p. 15 .
L. COULON, « Le temple de Karnak : lieu de guérison. À propos d’une chapelle d’époque kouchite dédiée à Osiris sauveur », Égypte Afrique et Orient 67, 2012, p. 49-58 .
C. KOCH, “Die den Amun mit ihrer Stimme zufriedenstellen” - Gottesgemahlinnen und Musikerinnen im Thebanischen Amunstaat von der 22. bis zur 26. Dynastie, SRaT 27, 2012, p. 124-125 .
L. COULON, « Les chapelles osiriennes de Karnak. Aperçu des travaux récents », BSFE 195-196, 2016, p. 18, 24 .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »



Chapelle d’Osiris Ounnefer Neb-djefaou (KIU 330)

XXVIe dynastie / Amasis
Grès

La chapelle d'Osiris Ounnefer Neb djefaou (« Maître des aliments ») est un édifice situé au nord de la grande salle hypostyle du temple d'Amon de Karnak, le long de la voie dallée menant au temple de Ptah. Elle fait partie d'une série de trois chapelles de la XXVe et de la XXVIe dynastie, toutes trois consacrées à Osiris. Sa construction remonte au règne d'Amasis et au pontificat de la Divine Adoratrice Ânkhnesnéféribrê, aux environs du milieu du VIe siècle avant J.-C. Sur les reliefs, la grande prêtresse d’Amon est suivie par son grand intendant, Sheshonq (A), un personnage à l’érudition remarquable qui se fit construire une tombe imposante sur la rive ouest de Thèbes (TT 27). La chapelle suit un plan qui se retrouve dans d’autres édifices osiriens : une rampe donne accès à une première porte qui s’ouvre sur une salle hypostyle à 4 colonnes ; une deuxième porte donne ensuite accès au naos, ici encadré par deux pièces dont les murs étaient en briques crues. De nombreux éléments de portes annexes en grès, jadis insérées dans les enceintes en brique, ont d’ailleurs été retrouvés sur le site. Le programme décoratif du monument s’organise en deux grands ensembles. La partie avant est dominée par les scènes faisant intervenir Amon et la triade thébaine, mais aussi un certain nombre de dieux majeurs des panthéons thébain et memphite. La partie la plus intime du sanctuaire est quant à elle dominée par les rites osiriens : le naos fonctionne comme un reposoir du fétiche processionnel d’Abydos et sa façade est ornée de représentations de dieux-gardiens qui protègent cette effigie osirienne. Le monument a fait l’objet d’une étude épigraphique et archéologique menée entre 2000 et 2018 par la Mission Sanctuaires Osiriens de Karnak (IFAO, CFEETK, EPHE-PSL, INRAP, UMR 8167 et 5189, avec le soutien de la fondation ARPAMED).

PM II2, p. 193-194.
P. BARGUET, Le temple d’Amon-Rê à Karnak. Essai d’exégèse, RAPH 21, 1962, p. 15 .
K. MYSLIWIEC, The Twilight of Ancient Egypt. First Millenium B.C.E., Ithaca, Londres, 2000, p. 131 .
E. BLYTH, Karnak : Evolution of a Temple, Londres, New York, 2006, p. 212 .
L. COULON, « Un aspect du culte osirien à Thèbes à l’époque Saïte. La chapelle d’Osiris Ounnefer “maître des aliments” », Égypte Afrique & Orient 28, 2003, p. 47-60.
C. DEFERNEZ, « Karnak. La chapelle d’Osiris Ounnefer Neb-Djefaou », BCE 22, 2004, p. 35-47.
L. COULON, C. DEFERNEZ, « La chapelle d’Osiris Ounnefer Neb-Djefaou à Karnak. Rapport préliminaire des fouilles et travaux 2000-2004 », BIFAO 104, 2004, p. 135-190.
C. KOCH, “Die den Amun mit ihrer Stimme zufriedenstellen” - Gottesgemahlinnen und Musikerinnen im Thebanischen Amunstaat von der 22. bis zur 26. Dynastie, SRaT 27, 2012, p. 55-56, 134-135 .
Chr. THIERS, « Un montant de naos au nom d’Amasis consacré au dieu Ptah », dans C. Zivie-Coche, I. Guermeur (éd.), « Parcourir l’éternité ». Hommages à Jean Yoyotte, BEHESR 156/2, 2012, p. 986, n. 27 .
K. JANSEN-WINKELN, Inschriften der Spätzeit 4. Die 26. Dynastie, Wiesbaden, 2014, p. 724-731 (59.94) .
L. COULON, « Les chapelles osiriennes de Karnak. Aperçu des travaux récents », BSFE 195-196, 2016, p. 18, 24-35 .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


Pour les publications à caractère scientifique, les autorisations de reproduction sont accordées à titre gratuit.



Merci de retourner le formulaire de demande de reproduction complété à jeremy.hourdin@cnrs.fr.

Télécharger le formulaire de demande de reproduction.

Les demandes sont traitées dans un délai de 15 jours ouvrables. Aucune demande ne sera traitée en juillet-août. Toute demande incomplète sera rejetée.



Pour toute demande de reproduction destinée à une publication non scientifique.



Merci de contacter cfeetk@cnrs.fr 
Ce document a été téléchargé 140 fois.
Responsable du service des Archives scientifiques du CFEETK : Jérémy Hourdin : jeremy.hourdin@cnrs.fr

Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
8 693 226 visites - 7204 visite(s) aujourd'hui - 10 connecte(s)
11 546 819 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision, l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.