CNRS-CFEETK 198810




Karnak - CFEETK. Ressource affichée depuis Nakala



Chapelle de Kamoutef (KIU 3440)

Macédoniens / Philippe Arrhidée
Grès

Cet espace est constitué de deux salles (ZCT.SB.3 et 4). La première a été aménagée dans les structures datant de Thoutmosis III. Les murs ouest (façade) et sud ont été partiellement construits à l’aide de blocs remployés et décorés sous Philippe Arrhidée. La partie nord du nouveau mur de façade est venue s’appuyer sur le mur des Annales, masquant en partie l’inscription, qui a toutefois été conservée à l’intérieur de la première salle (KIU 5230) et de la chapelle (KIU 5850). Aujourd’hui perdu, le linteau de la porte d’entrée est visible sur une aquarelle de Jean-Nicolas Huyot (1819). C’est probablement au cours de ces travaux que l’inscription de Taharqa (KIU 1130, 431, 1129 et 225), sur le mur intérieur sud de la cour nord du VIe pylône – c’est-à-dire sur le revers du mur servant d’appui à la nouvelle façade du vestibule argéade – a été partiellement regravée, en particulier les cartouches kouchites martelés sous Psammétique II. L’ouverture de la baie orientale (dans le mur ouest du « Palais de Maât ») et la construction d’un mur de refend plus à l’est a permis de délimiter la chapelle de Min-Amon-Kamoutef à l’extrémité est du déambulatoire nord. Le décor de Thoutmosis III a été partiellement repris sous Philippe Arrhidée : les blocs de la moitié sud de la paroi ainsi que le linteau remplacent les blocs du mur d’origine mais les restaurations ont tenté de reproduire fidèlement les cartouches de Thoutmosis III. Cette seconde salle est constituée de trois parois et du mur à l’est bâti au niveau du tore vertical séparant le sanctuaire du vestibule de la chapelle-reposoir de granite. Au-dessus de la porte, sur le revers du passage (paroi ouest), le décor réalisé sous Philippe Arrhidée reprend les cartouches de Thoutmosis III (KIU 4832-4833). Comme pour la première salle, la paroi nord de la chapelle conserve une partie du texte des Annales. La paroi sud correspond à la moitié ouest de la face extérieure du mur nord de la chapelle-reposoir de Philippe Arrhidée, décorée de la figure de Min-Amon-Kamoutef sur son palanquin (KIU 2650).

PM II2, p. 90 (248) et 91 (257-260).
J.-Fr. CHAMPOLLION, Monuments de l’Égypte et de la Nubie. Notices descriptives conformes aux manuscrits autographes rédigés sur les lieux par Champollion le Jeune II, Paris, 1844, p. 153 (bas)-154 (haut) .
P. BARGUET, Le temple d’Amon-Rê à Karnak. Essai d’exégèse, RAPH 21, 1962, p. 134 et 140 .
N. GRIMAL, Fr. LARCHE, « Karnak, 1998-2004 », Karnak 12, 2007, p. 11-12 .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


Pour les publications à caractère scientifique, les autorisations de reproduction sont accordées à titre gratuit.



Merci de retourner le formulaire de demande de reproduction complété à jeremy.hourdin@cnrs.fr.

Télécharger le formulaire de demande de reproduction.

Les demandes sont traitées dans un délai de 15 jours ouvrables. Aucune demande ne sera traitée en juillet-août. Toute demande incomplète sera rejetée.



Pour toute demande de reproduction destinée à une publication non scientifique.



Merci de contacter cfeetk@gmail.com 
Ce document a été téléchargé 57 fois.
Responsable du service des Archives scientifiques du CFEETK : Jérémy Hourdin : jeremy.hourdin@cnrs.fr

Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
3 253 484 visites - 3757 visite(s) aujourd'hui - 8 connecte(s)
4 780 354 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision, l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.