CNRS-CFEETK 102616




Karnak - CFEETK. Ressource affichée depuis Nakala



Porte de Néctanebo Ier du temple d’Opet (KIU 2271)

XXXe dynastie / Néctanebo Ier
Grès

Seules les assises inférieures de la porte sont conservées. Elles ont été dégagées en 1948. À l’extérieur de l’enceinte, une rampe bordée d’un muret donne accès à la porte. Celle-ci ne comportait qu’un seul vantail. La décoration subsistante ne laisse apparaître que le registre inférieur. La porte a été édifiée sous Nectanébo Ier puis modifiée et achevée sous les règnes de Ptolémée Philadelphe et de Ptolémée Évergète Ier (A. Varille, op. cit., p. 80).

PM II2, p. 245.
H. CHEVRIER, « Rapport sur les travaux de Karnak, 1947-1948 », ASAE 49, 1949, p. 5 et pl. IV .
A. VARILLE, « La grande porte du temple d’Apet à Karnak », ASAE 53, 1955, p. 79-110 et pl. I-XVIII .
C. DE WIT, Les inscriptions du temple d’Opet, à Karnak, BiAeg 11, 1958, p. 2-12 .
C. DE WIT, Les inscriptions du temple d’Opet, à Karnak III. Traduction intégrale des textes rituels. Essai d’interprétation, BiAeg 13, 1968, p. 1-5 .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »



Temple d’Opet (KIU 1747)

Ptolémées /
Grès

Le temple d’Opet a été bâti et décoré entre le IVe siècle avant J.-C. et le Ier siècle de notre ère. Il possède sa propre porte monumentale dans l’enceinte de briques crues construite sous Nectanébo Ier (KIU 2271). L’entrée du temple est marquée par un kiosque en grande partie endommagé et inscrit au nom de Ptolémée Néos Dionysos. Du pylône et de la cour, il ne reste que les premières assises des murs. La cour, divisée en deux sections, présente en son centre quelques blocs appartenant à un kiosque de Nectanébo Ier tandis que le pylône pourrait dater de la XXVe dynastie d’après des traces de « martelages en pluie » caractéristiques de la préparation de la gravure du décor. Le temple proprement dit, mieux conservé, est construit sur un haut soubassement. L’accès à la salle hypostyle par la porte ouest était muni d’une rampe. La porte est décorée au nom de Ptolémée Néos Dionysos tandis que le reste du temple porte les cartouches de Ptolémée Évergète II. Le décor de la salle hypostyle est inachevé ; seuls le plafond, les architraves et les parties hautes des murs est et ouest ont été gravés. La salle hypostyle donne accès au nord à un escalier menant au toit et à la salle des étoffes, au sud à deux salles, la seconde étant symétrique à la salle des étoffes. De cet ensemble, seuls le couloir d’entrée de la salle des étoffes et la porte de son pendant sud ont reçu un décor. Les salles principales du sanctuaire se composent d’une salle centrale desservant une salle nord, une salle sud et le sanctuaire axial dédié à la déesse Opet. L’ensemble est décoré de reliefs présentant de nombreux restes de polychromie. Les salles nord et sud ont fait l’objet d’un programme de restauration en 2006-2008. Plusieurs cryptes sont aménagées dans le haut soubassement ainsi que dans les murs attenants au sanctuaire. Ces dernières possèdent un décor peint qui n’est pas traité à ce stade. Les faces extérieures nord, sud et est du temple d’Opet ont été décorées sous le règne d’Auguste. Du fait de la structure du temple, elles présentent un soubassement double ainsi qu’une chapelle aménagée sous le sanctuaire axial au centre de la face est. Dédiée à Osiris, celle-ci a été décorée sous le règne de Ptolémée Néos Dionysos et communique avec le temple de Khonsou par une porte secondaire. Un escalier en pierre partant de cette porte et descendant sous la chapelle a été découvert lors des fouilles archéologiques de 2006-2008 (voir 2083 p. II.60-62). Au cours de ces mêmes travaux, des blocs datant de Thoutmosis III ont été mis au jour. Ils attestent qu’un monument dédié à la déesse Opet existait dès la XVIIIe dynastie. Les blocs épars ainsi que les blocs remployés ne sont pas pris en compte à ce stade.

PM II2, p. 244-252.
Description de l’Égypte. Antiquités III, pl. 58-64 .
A.C. HARRIS, Hieroglyphical standards representing places in Egypt supposed to be its nomes and toparchies, Londres, 1852, pl. E, p. 6-7 .
J.-Fr. CHAMPOLLION, Monuments de l’Égypte et de la Nubie. Notices descriptives conformes aux manuscrits autographes rédigés sur les lieux par Champollion le Jeune II, Paris, 1844, p. 244-253 .
M. de ROCHEMONTEIX, « Le temple d’Apet où est engendré l’Osiris de Thèbes », RecTrav 3, 1882, p. 72-86 .
M. de ROCHEMONTEIX, « Le temple d’Apet où est engendré l’Osiris de Thèbes. II. De la décoration », RecTrav 6, 1885, p. 21-35 .
A. BAILLET, « Le temple d’Apet à Carnac », RecTrav 20, 1898, , p. 100-111 .
G. LEGRAIN, « Le temple et les chapelles d’Osiris à Karnak. II », RecTrav 23, 1901, p. 65-68 .
G. JÉQUIER, L’architecture et la décoration dans l’ancienne Égypte 3. Les temples ptolémaïques et romains, Paris, 1924, p. 2-3, pl. 7 (2-3) et 8 .
H.H. NELSON, Key Plans Showing Locations of Theban Temple Decorations, OIP 56, 1941, pl. 13 (fig. 4) .
A. VARILLE, « La grande porte du temple d’Apet à Karnak », ASAE 53, 1955, p. 79-80 .
C. DE WIT, « Einige Bemerkungen zu den Inschriften des Epet-Tempels zu Karnak », WZKM 54, 1957, p. 234-239 .
Fr. DAUMAS, Les mammisis des temples égyptiens, AUL 32, 1958, p. 37-41 .
C. DE WIT, Les inscriptions du temple d’Opet, à Karnak, BiAeg 11, 1958, .
C. DE WIT, Les inscriptions du temple d’Opet, à Karnak II, BiAeg 12, 1962, .
C. DE WIT, Les inscriptions du temple d’Opet, à Karnak III. Traduction intégrale des textes rituels. Essai d’interprétation, BiAeg 13, 1968, .
M. AZIM, « À propos du pylône du temple d’Opet à Karnak », Karnak 8, 1987, p. 51-80 .
G. HÖLBL, Altägypten im Römischen Reich. Der römische Pharao und seine Tempel. I. Römische Politik und altägyptische Ideologie von Augustus bis Diocletian, Tempelbau in Oberägypten, Mayence, 2000, p. 54-55, fig. 48, et p. 57, fig. 51-52 .
B. CHAZALY, E. LAROZE, « Le relevé par scannage 3D du temple d’Opet à Karnak, Égypte », Revue XYZ 102, 2005, p. 21-26 .
A. PAULET, « Morphologie et graphies des formes verbales sḏm.n=f et sḏm=f dans les inscriptions du temple d’Opet », CdE 81/161-162, 2006, p. 77-93 .
Fr. HERKLOTZ, Prinzeps und Pharao. Der Kult des Augustus in Ägypten, Oikumene 4, 2007, p. 178-179 .
A. PAULET, « Les changements phonétiques en ptolémaïque : quelques exemples issus des textes du temple d’Opet », dans M. Broze, Chr. Cannuyer, Fl. Doyen (éd.), Interprétation, mythes, croyances et images au risque de la réalité, Roland Tefnin (1945-2006) in memoriam, Acta Orientalia Belgica 21, 2008, p. 161-164 .
E. LAROZE, G. CHARLOUX, « Premiers résultats des investigations archéologiques de la mission d’étude du temple d’Opet à Karnak (2006-2008) », CRAIBL 31, 2008, p. 1305-1359 .
G. CHARLOUX, E. LAROZE, R. ANGEVIN, « Karnak : sous le Temple D’Opet », Archéologia 463, 2009, p. 28-39 .
G. CHARLOUX, E. LAROZE, « Recent Excavations at the Opet Temple in the Karnak Temple Complex, Luxor », KMT 20/1, 2009, p. 19-26 .
G. CHARLOUX, « Rapport préliminaire sur la première campagne de fouilles du parvis du temple d’Opet à Karnak », Karnak 13, 2010, p. 194-226 .
E. LAROZE, A. OBOUSSIER, « Le programme de restauration du temple d’Opet à Karnak. Campagnes 2005-2008 », Karnak 13, 2010, p. 327-344 .
D. VALBELLE, E. LAROZE, « Un sanctuaire de Thoutmosis III à la déesse Ipy Ouret, édifié à Karnak par le premier prophète d’Amon Menkhéperrêséneb », Karnak 13, 2010, p. 401-428 .
A. GRAHAM, « Ancient landscapes around the Opet temple, Karnak », EA 36, 2010, p. 25-28 .
E. LAROZE, « Osiris et le temple d’Opet. Apports de l’étude architecturale », dans L. Coulon (éd.), Le culte d’Osiris au Ier millénaire av. J.-C. Découvertes et travaux récents Actes de la table ronde internationale tenue à Lyon Maison de l’Orient et de la Méditerranée (université Lumière-Lyon 2) les 8 et 9 juillet 2005, BdE 153, 2010, p. 219-238 .
E. LAROZE, « Des techniques pour analyser le patrimoine archéologique monumental : le cas du temple d’Opet à Karnak », Société Française de Photogrammétrie de de Télédétection 196, 2011, p. 59-64 .
G. CHARLOUX, Le parvis du temple d’Opet à Karnak, Travaux du CFEETK, BiGen 41, 2012, .
J. KOEK, « “De tempel van zijn verwekking”: de Opettempel in Karnak », J. Koek (éd.), Mehen: essays over het oude Egypte, Utrecht, 2013, p. 96-117 .
A. PAULET, « Egyptien de la seconde phase et égyptien de tradition: quelques données issues des textes du temple d’Opet à Karnak », GM 243, 2014, p. 43-48 .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »



Temple de Khonsou (KIU 4876)

XXe dynastie / Ramsès III




PM II2, p. 228-244.
J.-Fr. CHAMPOLLION, Monuments de l’Égypte et de la Nubie. Notices descriptives conformes aux manuscrits autographes rédigés sur les lieux par Champollion le Jeune II, Paris, 1844, p. 211-243 .
G. MASPERO, « Notes sur quelques points de Grammaire et d’Histoire », ZÄS 21, 1883, p. 75-77 .
P. BARGUET, Le temple d’Amon-Rê à Karnak. Essai d’exégèse, RAPH 21, 1962, p. 12-13 .
THE EPIGRAPHIC SURVEY, The Temple of Khonsu - Volume 1. Plates 1-110. Scenes of King Herihor in the Court with the Translations of Texts, OIP 100, 1979, .
THE EPIGRAPHIC SURVEY, The Temple of Khonsu - Volume 2. Plates 111-207. Scenes and Inscriptions in the Court and the First Hypostyle Hall with Translations of Texts and Glossary for Volumes 1 and 2, OIP 103, 1981, .
J.-Cl. GOLVIN, J.-Cl. GOYON, « Les travaux du Centre Franco-Égyptien, de 1978 à 1981. Rapport général », Karnak 7, 1982, p. 9 .
Fr. LAROCHE-TRAUNECKER, « Données nouvelles sur les abords du temple de Khonsou », Karnak 7, 1982, p. 330-332 .
P. GRANDET, Ramsès III : histoire d’un règne, Paris, 1993, p. 254-255 .
Fr. LAROCHE-TRAUNECKER, « Les restaurations et transformations d’époque gréco-romaine du temple de Khonsou à Karnak », dans W. Clarysse, A. Schoors, H. Willems (éd.), Egyptian Religion. The Last Thousand Years. Studies dedicated to the Memory of Jan Quaegebeur, OLA 85, 1998, p. 903- 916 .
R.A. SCHWALLER DE LUBICZ, The Temples of Karnak, Londres, 1999, pl. 252-270, p. 653-658 .
G. HÖLBL, Altägypten im Römischen Reich. Der römische Pharao und seine Tempel. I. Römische Politik und altägyptische Ideologie von Augustus bis Diocletian, Tempelbau in Oberägypten, Mayence, 2000, p. 54-55, fig. 48-49 .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »



« Magasin pur » de Khonsou, Porte du « magasin pur » de Khonsou (KIU 308)

XXVe dynastie /
Grès

Cette porte est constituée d’un ensemble de dix blocs de grès provenant du « magasin pur » de Khonsou. Ils étaient visibles in situ en 1924 (archives Pillet) et en 1947 lors des travaux de H. Chevrier dans ce secteur. Elle a été remontée par P. Anus à la suite des fouilles de 1968-1969 au nord du magasin à talatates du Musée de Pennsylvanie. La gravure des scènes des montants semble datée de la XXVe dynastie (Chr. Thiers, op. cit., p. 393). D’autres blocs au nom de Taharqa et remployés dans le « magasin pur » ont également été retrouvés. Les deux tableaux du passage sont inscrits en creux avec une dédicace de Ptolémée Evergète Ier et de Bérénice II, témoignages de la restauration du monument à la période ptolémaïque.

P. ANUS, J. LAUFFRAY, R. SAAD, « Rapport sur les travaux de Karnak. Activités du Centre franco-égyptien en 1968-1969 », Kêmi 20 (= Karnak 3), 1970, p. 90 .
Cl. TRAUNECKER, « Les “temples hauts” de Basse Époque : un aspect du fonctionnement économique des temples », RdE 38, 1987, p. 153 .
Chr. THIERS, « Membra disiecta ptolemaica (I) », Karnak 13, 2010, p. 392-399 .


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


Pour les publications à caractère scientifique, les autorisations de reproduction sont accordées à titre gratuit.



Merci de retourner le formulaire de demande de reproduction complété à jeremy.hourdin@cnrs.fr.

Télécharger le formulaire de demande de reproduction.

Les demandes sont traitées dans un délai de 15 jours ouvrables. Aucune demande ne sera traitée en juillet-août. Toute demande incomplète sera rejetée.



Pour toute demande de reproduction destinée à une publication non scientifique.



Merci de contacter cfeetk@gmail.com 
Ce document a été téléchargé 510 fois.
Responsable du service des Archives scientifiques du CFEETK : Jérémy Hourdin : jeremy.hourdin@cnrs.fr

Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
2 799 552 visites - 631 visite(s) aujourd'hui - 6 connecte(s)
4 211 912 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision, l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.