CNRS-CFEETK 96608




Karnak - CFEETK. Ressource affichée depuis Nakala



Salle hypostyle, Architraves, Travée centrale, 05.s - Face sud (no 10) (KIU 5225)

XIXe dynastie / Séthi Ier
Grès

La partie centrale de la salle hypostyle comprend huit architraves orientées est-ouest dont deux architraves hautes, formant la travée centrale. Cette architrave 05.s, implantée dans la partie centrale de la salle hypostyle, est la cinquième à partir du sud. L’organisation du texte suit un schéma simple et continu.

KRI I, 201, 1-6 <-H-> <-C->.
KRITA I, p. 1727 <-T->.
KRI II, 557, 1-10 <-H-> <-C->.
KRITA II, p. 360-361 <-T->.
J.-Fr. CHAMPOLLION, Monuments de l’Égypte et de la Nubie. Notices descriptives conformes aux manuscrits autographes rédigés sur les lieux par Champollion le Jeune II, Paris, 1844, p. 77-78 <-H-> .
L.-A. CHRISTOPHE, « La carrière du prince Merenptah et les trois régences ramessides », ASAE 51, 1951, p. 350, n. 1 <-C->.
L.-A. CHRISTOPHE, « La face sud des architraves surmontant les colonnes 74-80 de la grande salle hypostyle de Karnak », BIFAO 60, 1960, p. 70-73 <-H-> <-T-> <-C->.
Chr. DESROCHES-NOBLECOURT, Ch. KUENTZ, Le petit temple d’Abou Simbel “Nofretari pour qui se lève le soleil”, CDEAE, Mémoires 1, 1968, p. 150, n. 73 <-C->.
G. HAENY, Basilikale Anlagen in der ägyptischen Baukunst des Neuen Reiches, BÄBA 9, 1970, p. 59 <-C->.
E. GRAEFE, Untersuchungen zur Wortfamilie bjȝ, Cologne, 1971, p. 105, doc. 191 <-T-> <-C->.
W.J. MURNANE, « The Earlier Reign of Ramesses II and his Coregency with Seti I », JNES 34, 1975, p. 180 <-C->.
Fr. LE SAOUT, « À propos d’un colosse de Ramsès II à Karnak », Karnak 7, 1982, p. 267 <-H-> <-T-> <-C->.
P. SPENCER, The Egyptian temple: a lexicographical study, Londres, 1984, p. 9, 50 <-H-> <-T-> <-C->.
B. OCKINGA, Die Gottebenbildlichkeit im alten Ägypten und im alten Testament, ÄAT 7, 1984, p. 12 (non consulté).
A.H. ZAYED, « Une représentation inédite des campagnes d’Aménophis II », dans P. Posener-Kriéger (éd.), Mélanges Gamal Eddin Mokhtar I, BdE 97/1, 1985, p. 79 <-H-> <-C->.
N. GRIMAL, Les termes de la propagande royale égyptienne de la XIXe dynastie à la conquête d’Alexandre, MAIBL 6, 1986, p. 363, n. 1209, p. 576, n. 93, p. 623, n. 346, p. 413, n. 1412 <-H-> <-C->.
V. RONDOT, La grande salle hypostyle de Karnak. Les architraves, Paris, 1997, p. 26-32, pl. 5-6, p. 6*-8* <-H-> <-T-> <-C->.
S. GRALLERT, Bauen, Stiften, Weihen. Ägyptische Bau- und Restaurierungsinschriften von den Anfängen bis zur 30. Dynastie, ADAIK 18, 2001, p. 314, pl. 39 <-T-> <-C->.


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


Pour les publications à caractère scientifique, les autorisations de reproduction sont accordées à titre gratuit.



Merci de retourner le formulaire de demande de reproduction complété à jeremy.hourdin@cnrs.fr.

Télécharger le formulaire de demande de reproduction.

Les demandes sont traitées dans un délai de 15 jours ouvrables. Aucune demande ne sera traitée en juillet-août. Toute demande incomplète sera rejetée.



Pour toute demande de reproduction destinée à une publication non scientifique.



Merci de contacter cfeetk@cnrs.fr 
Ce document a été téléchargé 112 fois.
Responsable du service des Archives scientifiques du CFEETK : Jérémy Hourdin : jeremy.hourdin@cnrs.fr

Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
10 265 121 visites - 1383 visite(s) aujourd'hui - 2 connecte(s)
13 029 561 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision, l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.