Porte sud des bubastites, Face nord, Partie est Chronique du prince Osorkon, texte A (Takélot II)

Localisation de découverte : GCR.BS.e

La première partie de l’inscription appelée de Chronicle d’Osorkon est gravée sur la face intérieure sud-est de la porte sud des bubastites. Elle contient 36 colonnes de texte surmonté par une double scène représentant Amon-Rê qui donne l’accolade à Takeloth II suivi par le prince Osorkon (B) offrant de Maât. L’inscription est datée de l’an 11 de Takeloth II mais le principal acteur de ce récit est le prince Osorkon (B), grand prêtre d’Amon et fils ainé du même roi. Selon les événements mentionnés le prince a du vaincre une rébellion dans la région thébaine et résoudre ses conséquences. Après rétablir l’ordre il a ordonné plusieurs décrets à l’avantage de plusieurs institutions religieuses.


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


Responsable du service des Archives scientifiques du CFEETK : Jérémy Hourdin : jeremy.hourdin@cnrs.fr

Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
7 463 339 visites - 1840 visite(s) aujourd'hui - 4 connecte(s)
10 135 935 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision, l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.