Porte de Néctanebo Ier du temple d’Opet, Plafond Blocs de plafond (Ptolémée Philadelphe)



La restauration de la porte du mur d’enceinte du temple d’Opet est attestée par une dédicace de restauration ainsi que par six blocs des dalles de plafond, dont quatre se raccordent : - bloc n° 1341 (ancien négatif n° 6360) : 92 x 215 x 73 cm. - bloc n° 1345 (ancien négatif n° 6363) : 80 x 190 x 70 cm. - bloc n° 1346 (ancien négatif n° 6362) : 95 x 178 x 60 cm. - bloc n° 1348 (ancien négatif n° 6367) : 89 x 79 x 53 cm. - bloc n° 1358 (ancien négatif n° 6366) : 94 x 86 x 54 cm. - bloc n° 1374 : 79 x 78 x 49 cm. Plusieurs autres blocs appartiennent probablement au même ensemble : le bloc n° 1351 présente une contre-crapaudine (diamètre : 24 cm) ; les blocs nos 1354 et 1365 présentent les restes d’un disque ailé et d’un tore horizontal appartenant au décor d’une corniche monumentale.


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


Responsable du service des Archives scientifiques du CFEETK : Jérémy Hourdin : jeremy.hourdin@cnrs.fr

Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
6 374 655 visites - 481 visite(s) aujourd'hui - 3 connecte(s)
8 886 093 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision, l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.