« Porte de Masaharta » - (KIU 338)


Datation : XXIe dynastie (document non royal)
Matière : Grès
Dimension(s) H : 4,37, L : 2,67 m, Pr : 1,60 m.
Découvert lors de l’opération: OP111 du Cfeetk


Cette porte se situe à l’est du IXe pylône, onze mètres en face de l’entrée de l’escalier interne du môle est. Elle est insérée dans un mur de briques crues qui borde la partie orientale des cours des IXe et Xe pylônes.
Chaque montant est large de 71 cm et le passage de 1,25 m ; la porte devait mesurer 4,37 m de hauteur (J.-Fr. Carlotti, J.-L. Chappaz, loc. cit.).
Elle a fait l’objet d’une campagne de restauration en 1993 par les équipes du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak.

Montants

1er registre


KIU1804 /  nord XXIe dynastie /
KIU1804



KIU1808 /  sud XXIe dynastie /
KIU1808



2e registre


KIU1805 /  nord XXIe dynastie /
KIU1805



KIU1809 /  sud XXIe dynastie /  La partie du bloc sur laquelle le visage de Masaharta et le nom d’Amon étaient gravés s’est brisée entre 1989 et 1993. La fin de la l.1 est visible sur un cliché de 1989 (J.-Fr. Carlotti et J.-L. Chappaz, <i>op. cit.</i>, p. 171 et pl. XV [b-c]) ; elle est prise en compte ici.
KIU1809



3e registre


KIU1811 /  nord XXIe dynastie /  Aucune inscription n’est conservée pour cette scène.
KIU1811



KIU1810 /  sud XXIe dynastie /
KIU1810



Soubassements


KIU1803 /  nord XXIe dynastie /
KIU1803



KIU1807 /  sud XXIe dynastie /
KIU1807




Bibliographie sélective

Inventaire , KIU 338.
PM II2, p. 181 (549, a-b).
P. BARGUET, Le temple d’Amon-Rê à Karnak. Essai d’exégèse, RAPH 21, 1962, p. 18 .
M. RÖMER, Gottes- und Priesterherrschaft in Ägypten am Ende des Neuen Reiches. Ein religionsgeschichtliches Phänomen und seine sozialen Grundlagen, ÄAT 21, 1994, p. 63 (7) et p. 567-568 .
J.-Fr. CARLOTTI, J.-L. CHAPPAZ, « Une porte de Masaharté à l’est du IXe pylône » « Une porte de Masaharté à l’est du IXe pylône », Karnak 10, 1995, p. 167-204 .
K. JANSEN-WINKELN, Die Inschriften der Spätzeit 1. Die 21. Dynastie, Wiesbaden, 2007, p. 27-28 (3.48) .
A. MASSON, « Offering Magazines on the Southern Bank of the Sacred Lake in Karnak: The Oriental Complex of the Twenty-fifth-Twenty-sixth Dynasty» « Offering Magazines on the Southern Bank of the Sacred Lake in Karnak: The Oriental Complex of the Twenty-fifth-Twenty-sixth Dynasty», dans E. Pischikova, J. Budka, K. Griffin (éd.), Thebes in the First Millenium B.C., Cambridge, 2014, p. 591 .


Auteur(s) de la notice : Jérémy Hourdin

Création de la fiche : 15/01/2013. Dernière modification : 21/06/2016



Photographie(s) du document :



  • « Porte de Masaharta »  - (KIU 338) Datation : XXIe dynastie   (document non royal)   Cette porte se situe à l’est du IXe pylône, onze mètres en face de l’entrée de l’escalier interne du môle est. Elle est insérée dans un mur de briques crues qui borde la partie orientale des cours des IXe et Xe pylônes.
Chaque montant est large de 71 cm et le passage de 1,25 m ; la porte devait mesurer 4,37 m de hauteur (J.-Fr. Carlotti, J.-L. Chappaz, loc. cit.). 
Elle a fait l’objet d’une campagne de restauration en 1993 par les équipes du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak.
    Cfeetk 39625/5
    1993

  • « Porte de Masaharta »  - (KIU 338) Datation : XXIe dynastie   (document non royal)   Cette porte se situe à l’est du IXe pylône, onze mètres en face de l’entrée de l’escalier interne du môle est. Elle est insérée dans un mur de briques crues qui borde la partie orientale des cours des IXe et Xe pylônes.
Chaque montant est large de 71 cm et le passage de 1,25 m ; la porte devait mesurer 4,37 m de hauteur (J.-Fr. Carlotti, J.-L. Chappaz, loc. cit.). 
Elle a fait l’objet d’une campagne de restauration en 1993 par les équipes du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak.
    Cfeetk 39419_24
    1993

  • « Porte de Masaharta »  - (KIU 338) Datation : XXIe dynastie   (document non royal)   Cette porte se situe à l’est du IXe pylône, onze mètres en face de l’entrée de l’escalier interne du môle est. Elle est insérée dans un mur de briques crues qui borde la partie orientale des cours des IXe et Xe pylônes.
Chaque montant est large de 71 cm et le passage de 1,25 m ; la porte devait mesurer 4,37 m de hauteur (J.-Fr. Carlotti, J.-L. Chappaz, loc. cit.). 
Elle a fait l’objet d’une campagne de restauration en 1993 par les équipes du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak.
    Cfeetk 39624/1
    1993

  • « Porte de Masaharta »  - (KIU 338) Datation : XXIe dynastie   (document non royal)   Cette porte se situe à l’est du IXe pylône, onze mètres en face de l’entrée de l’escalier interne du môle est. Elle est insérée dans un mur de briques crues qui borde la partie orientale des cours des IXe et Xe pylônes.
Chaque montant est large de 71 cm et le passage de 1,25 m ; la porte devait mesurer 4,37 m de hauteur (J.-Fr. Carlotti, J.-L. Chappaz, loc. cit.). 
Elle a fait l’objet d’une campagne de restauration en 1993 par les équipes du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak.
    Cfeetk 39624/2
    1993

  • « Porte de Masaharta »  - (KIU 338) Datation : XXIe dynastie   (document non royal)   Cette porte se situe à l’est du IXe pylône, onze mètres en face de l’entrée de l’escalier interne du môle est. Elle est insérée dans un mur de briques crues qui borde la partie orientale des cours des IXe et Xe pylônes.
Chaque montant est large de 71 cm et le passage de 1,25 m ; la porte devait mesurer 4,37 m de hauteur (J.-Fr. Carlotti, J.-L. Chappaz, loc. cit.). 
Elle a fait l’objet d’une campagne de restauration en 1993 par les équipes du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak.
    Cfeetk 39625_4
    1993

  • « Porte de Masaharta »  - (KIU 338) Datation : XXIe dynastie   (document non royal)   Cette porte se situe à l’est du IXe pylône, onze mètres en face de l’entrée de l’escalier interne du môle est. Elle est insérée dans un mur de briques crues qui borde la partie orientale des cours des IXe et Xe pylônes.
Chaque montant est large de 71 cm et le passage de 1,25 m ; la porte devait mesurer 4,37 m de hauteur (J.-Fr. Carlotti, J.-L. Chappaz, loc. cit.). 
Elle a fait l’objet d’une campagne de restauration en 1993 par les équipes du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak.
    Cfeetk 12695
    1974









Responsable du projet : Sébastien Biston-Moulin (sebastien.biston-moulin@cnrs.fr)

Collaborateurs : Christophe Thiers / Anaïs Tillier / Cédric Larcher / Gabriella Dembitz / Charlie Labarta / Jérémy Hourdin / Abraham Fernandez

Contributions : Ali Abdelhalim Ali (94) Romane Betbeze (277) Sébastien Biston-Moulin (725) Silke Caßor-Pfeiffer (135) Leo Cagnard (208) Marion Claude (288) Laurent Coulon (60) Edwin Dalino (224) Gabriella Dembitz (324) Didier Devauchelle (2) Abraham Fernandez Pichel (14) Tiphaine Fignon (59) Elsa Fournié (146) Marc Gabolde (2) Luc Gabolde (2) Mohamed Gamal Rashed (49) Maëva Gervason (59) Mounir Habachy (85) Fanny Hamonic (90) Jérémy Hourdin (883) Marie-Paule Jung (276) Charlie Labarta (1135) Françoise Labrique (94) Cédric Larcher (798) Mélie Louys (257) Dina Metawi (4) Elena Panaite (270) Anne-Hélène Perrot (87) Renaud Pietri (99) René Preys (32) Émeline Pulicani (307) Mohamed Raafat Abbas (4) Laurie Rouvière (164) Chiara Salvador (360) Christophe Thiers (139) Anaïs Tillier (790) Ghislaine Widmer (2) Laurent Coulon, Emmanuel Jambon (1120)

CFEETK – Centre Franco-Égyptien d'Étude des Temples de Karnak – MEA / USR 3172 du CNRS
Équipe ENiM – Égypte Nilotique et Méditerranéenne – UMR 5140 – CNRS / Université Paul Valéry – Montpellier III

3762427 visites - 545 visite(s) aujourd'hui - 2 connecte(s)

© CNRS / S. Biston-Moulin


Karnak (v 0.1.5)

Projet d'index global des inscriptions des temples de Karnak

4819 documents accessibles sur 8993 documents uniques dans le projet.
2279 scènes, 17 stèles, 140 éléments statuaires