Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III - (KIU 2403)


Datation : XVIIIe dynastie / Thoutmosis III
Matière : Grès et calcaire.


Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest.
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.

Enceinte ouest

Soubassement


KIU2533 /  Ligne inférieure XXe dynastie / Ramsès VI
KIU2533



Enceinte nord

1er registre




KIU2433 /  01.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2433



KIU2434 /  02.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2434



KIU2435 /  03.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2435



KIU2436 /  04.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2436



KIU2437 /  05.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2437



KIU2438 /  06.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2438



KIU2439 /  07.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2439



KIU2440 /  08.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2440



KIU2441 /  09.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2441



KIU2442 /  10.o XIXe dynastie / Ramsès II Une représentation d’Amon et deux colonnes de textes qui contenaient la titulature d’un roi, antérieurs à l’époque de Ramses II, sont encore visibles à droite de la couronne de la déesse Mout.
KIU2442



2e registre


KIU2510 /  01.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2510



KIU2534 /  02.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2534



Soubassement


KIU2515 /  nord XIXe dynastie / Ramsès II La partie inférieure du mur située sous le bandeau de texte comporte un grand nombre de cupules.
KIU2515



Enceinte sud

Face sud, partie est

1er registre

















KIU1830 /  01.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1830



KIU1833 /  02.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1833



KIU1839 /  03.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1839



KIU1838 /  04.o XIXe dynastie / Ramsès II Un graffito représentant le dieu Khnoum-Rê est gravé devant la déesse.
KIU1838



KIU1843 /  05.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1843



KIU1844 /  06.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1844



KIU1858 /  07.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1858



KIU1859 /  08.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1859



KIU1867 /  09.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1867



KIU1870 /  10.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1870



KIU1871 /  11.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1871



KIU1872 /  12.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1872



KIU1875 /  13.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1875



KIU1876 /  14.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1876



KIU1878 /  15.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1878



KIU1879 /  16.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1879



KIU1884 /  17.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1884



KIU1887 /  18.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1887



KIU1890 /  19.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1890



KIU1892 /  20.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1892



KIU1895 /  21.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1895



KIU1896 /  22.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1896



KIU1897 /  23.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1897



KIU1899 /  24.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1899



KIU1900 /  25.o XIXe dynastie / Ramsès II Plusieurs cupules sont présentes sur cette scène.
KIU1900



KIU1901 /  26.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1901



KIU1902 /  27.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1902



KIU1905 /  28.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1905



KIU1907 /  29.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1907



KIU1908 /  30.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1908



KIU1915 /  31.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1915



KIU1917 /  32.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1917



KIU1918 /  33.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1918



KIU1920 /  34.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1920



KIU1922 /  35.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1922



KIU1924 /  36.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1924



KIU1925 /  37.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1925



KIU1927 /  38.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1927



KIU1931 /  39.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1931



KIU1933 /  40.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1933



KIU1934 /  41.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1934



KIU1935 /  42.o XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques. La scène a été entaillée pour recevoir un berceau de voûte.
KIU1935



KIU1937 /  43.o XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques. La scène a été entaillée pour recevoir un berceau de voûte.
KIU1937



KIU1938 /  44.o XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques. La scène a été entaillée pour recevoir un berceau de voûte.
KIU1938



KIU1939 /  45.o XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques. La colonne marginale a été entaillée pour recevoir un berceau de voûte.
KIU1939



KIU1940 /  46.o XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU1940



KIU1944 /  47.o XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU1944



KIU1949 /  48.o XIXe dynastie / Ramsès II Un graffito mentionnant le nom et des épithètes d’Amon-Rê a été ajouté devant la couronne du dieu. Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU1949



KIU1950 /  49.o XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU1950



KIU1951 /  50.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1951



KIU1952 /  51.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1952



KIU1953 /  52.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1953



KIU1957 /  53.o XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU1957



KIU1961 /  54.o XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU1961



KIU1962 /  55.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1962



KIU1964 /  56.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1964



KIU2470 /  57.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2470



KIU2535 /  58.o XIXe dynastie / Ramsès II Aucune inscription n’est conservée pour cette scène.
KIU2535



KIU1967 /  59.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1967



KIU1969 /  60.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1969



KIU2491 /  61.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2491



2e registre








KIU1971 /  01.o XIXe dynastie / Ramsès II Aucune inscription n’est conservée pour cette scène.
KIU1971



KIU2524 /  02.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2524



KIU2506 /  03.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2506



KIU2525 /  04.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2525



KIU2507 /  05.o XIXe dynastie / Ramsès II Aucune inscription n’est conservée pour cette scène.
KIU2507



KIU1972 /  06.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1972



KIU1973 /  07.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1973



KIU2531 /  08.o XIXe dynastie / Ramsès II Il ne reste aucune inscription pour cette scène. Seule une partie du trône d’une divinité, probablement Amon, qui était à l’origine assise en face du roi, est encore visible.
KIU2531



KIU1974 /  09.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1974



KIU2529 /  10.o XIXe dynastie / Ramsès II Aucune inscription n’est conservée pour cette scène.
KIU2529



KIU1975 /  11.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1975



KIU1976 /  12.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1976



KIU1977 /  13.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1977



KIU1978 /  14.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1978



KIU1979 /  15.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1979



KIU1980 /  16.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1980



KIU1981 /  17.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1981



KIU1982 /  18.o XIXe dynastie / Ramsès II Un repentir du groupe <i>mry</i> initialement gravé de droite à gauche est visible.
KIU1982



KIU2508 /  19.o XIXe dynastie / Ramsès II Aucune inscription n’est conservée pour cette scène.
KIU2508



KIU1983 /  20.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1983



KIU2530 /  21.o XIXe dynastie / Ramsès II Aucune inscription n’est conservée pour cette scène.
KIU2530



KIU1984 /  22.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1984



KIU1985 /  23.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1985



KIU1986 /  24.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU1986



Soubassement


KIU2511 /  Ligne inférieure XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2511



KIU2512 /  Ligne supérieure XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2512




Face sud, partie ouest

1er registre


KIU2519 /  1.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2519



KIU2516 /  2.e XIXe dynastie / Ramsès II Certains blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU2516



KIU2517 /  3.e XIXe dynastie / Ramsès II Certains blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU2517



2e registre


KIU2520 /  01.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2520



KIU2521 /  02.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2521



KIU2522 /  03.o XIXe dynastie / Ramsès II Aucune inscription n’est conservée pour cette scène.
KIU2522




Face intérieure nord

1er registre



KIU2493 /  1.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2493



KIU2494 /  2.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2494



KIU2495 /  3.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2495



KIU2496 /  4.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2496



KIU2497 /  5.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2497



KIU2504 /  6.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2504



2e registre



KIU2498 /  1.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2498



KIU2499 /  2.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2499



KIU2500 /  3.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2500



KIU2501 /  4.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2501



KIU2502 /  5.o XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2502



Décrochement ouest, 1er registre


KIU2505 /   XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2505



Décrochement ouest, soubassement


KIU2503 /   XXe dynastie / Ramsès IV
KIU2503



Soubassement


KIU5749 /  Ligne inférieure XXe dynastie / Ramsès IV
KIU5749



KIU5748 /  Ligne supérieure XIXe dynastie / Ramsès II
KIU5748




Porte est

1er registre


KIU5831 /  nord XXe dynastie /  Aucune inscription n’est conservée.
KIU5831




KIU5822 /  nord XXe dynastie / Ramsès IV
KIU5822



KIU5817 /  sud XXe dynastie / Ramsès IV
KIU5817



Porte sud

Passage est


KIU5824 /  1<sup>er</sup> registre XIXe dynastie / Ramsès II Aucune inscription n’est conservée.
KIU5824



KIU5823 /  Soubassement XIXe dynastie / Ramsès II
KIU5823



Passage ouest


KIU5826 /  1<sup>er</sup> registre XIXe dynastie / Ramsès II
KIU5826



KIU5827 /  2<sup>e</sup> registre XIXe dynastie / Ramsès II
KIU5827



KIU5825 /  Soubassement XIXe dynastie / Ramsès II
KIU5825




KIU1824 /  Face sud XIXe dynastie / Ramsès II Le nom d’Horus de Ramsès II de la première colonne du montant ouest est le même que celui de Thoutmosis III. Quelques signes ont cependant été retravaillés. D’après le PM, le montant est aurait été inscrit par la suite au nom de Ramsès VI. Aucun élément de titulature pouvant corroborer cette indication n’a pourtant été décelé sur le monument.
KIU1824



Enceinte est



Partie nord

1er registre





KIU2175 /  01.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2175



KIU2182 /  02.s XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU2182



KIU2188 /  03.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2188



KIU2189 /  04.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2189



KIU2191 /  05.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2191



KIU2192 /  06.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2192



KIU2193 /  07.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2193



KIU2194 /  08.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2194



KIU2195 /  09.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2195



KIU2200 /  10.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2200



KIU2390 /  11.s XIXe dynastie / Ramsès II Les trois colonnes d’inscriptions relatives au dieu ont été modifiées ultérieurement. Elles sont probablement contemporaines de la scène représentant Osiris située à l’angle du mur et gravée à l’époque ptolémaïque (KIU2395).
KIU2390



KIU2391 /  12.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2391



KIU2392 /  13.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2392



KIU2393 /  14.s XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU2393



KIU2395 /  15.s XIXe dynastie / Ramsès II La representation du dieu et l’inscription de la partie supérieure (l. 1 à 3) sont postérieures à la décoration du mur d’enceinte faite sous Ramsès II. Elles ont probablement été réalisées à la XXVI<sup>e</sup> dynastie ou à l’époque ptolémaïque date à laquelle a été apposée la dédicace de Ptolémée Épiphane et Cléopâtre I<sup>re</sup> (l. 4).
KIU2395



2e registre





KIU2396 /  01.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2396



KIU2397 /  02.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2397



KIU2398 /  03.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2398



KIU2399 /  04.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2399



KIU2400 /  05.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2400



KIU2509 /  06.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2509



KIU2401 /  07.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2401



KIU2404 /  08.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2404



KIU2405 /  09.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2405



KIU2406 /  10.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2406



KIU2407 /  11.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2407



KIU2408 /  12.s XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2408



Soubassement


KIU2513 /   XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2513




Partie sud

1er registre





KIU2409 /  01.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2409



KIU2410 /  02.n XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU2410



KIU2411 /  03.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2411



KIU2412 /  04.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2412



KIU2413 /  05.n XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques.
KIU2413



KIU2415 /  06.n XIXe dynastie / Ramsès II Les blocs de la partie inférieure de la scène sont des restaurations antiques. Deux signes identifiables au nom du dieu Atoum appartenant à un état de gravure différent sont visibles sur un des blocs restaurés (l. 10).
KIU2415



KIU2416 /  07.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2416



KIU2417 /  08.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2417



KIU2418 /  09.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2418



KIU2419 /  10.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2419



KIU2420 /  11.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2420



KIU2421 /  12.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2421



KIU2422 /  13.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2422



KIU2423 /  14.n XIXe dynastie / Ramsès II Il ne subsiste de la scène que le corps d’une divinité masculine tenant le signe-<i>ânkh</i>.
KIU2423



2e registre




KIU2424 /  01.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2424



KIU2425 /  02.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2425



KIU2426 /  03.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2426



KIU2427 /  04.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2427



KIU2428 /  05.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2428



KIU2429 /  06.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2429



KIU2430 /  07.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2430



KIU2431 /  08.n XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2431



Soubassement


KIU2514 /   XIXe dynastie / Ramsès II
KIU2514





Bibliographie sélective

Inventaire , KIU 2403.
P. BARGUET, Le temple d’Amon-Rê à Karnak. Essai d’exégèse, RAPH 21, 1962, p. 209-219 .
W. HELCK, Die Ritualszenen auf der Umfassungsmauer Ramses’II. in Karnak, ÄA 18/1-2, 1968, .
E.F. WENTE, compte rendu de W. Helck, <i>Die Ritualszenen auf der Umfassungsmauer Ramses II’ in Karnak</i>, <i>ÄA</i> 18, 1968 compte rendu de W. Helck, Die Ritualszenen auf der Umfassungsmauer Ramses II’ in Karnak, ÄA 18, 1968, JNES 30, 1971, p. 315-318.
D. LABOURY, La statuaire de Thoutmosis III. Essai d’interprétation d’un portrait royal dans son contexte historique, AegLeod 5, 1998, p. 37-38 .
J.-Fr. CARLOTTI, L’Akh-menou de Thoutmosis III à Karnak. Étude architecturale, Paris, 2002, p. 173-175 .
P.J. BRAND, « Veils Votives and Marginalia: The Use of Sacred Space at Karnak and Luxor » « Veils Votives and Marginalia: The Use of Sacred Space at Karnak and Luxor », dans P. Dorman, B.M. Bryan (éd.), Sacred Space and Sacred Function in Ancient Thebes, Occasional Proceedings of the Theban Workshop, SAOC 61, 2007, p. 51-83 .
Fr. LARCHÉ, « Nouvelles observations sur les monuments du Moyen et du Nouvel Empire dans la zone centrale du temple d’Amon » « Nouvelles observations sur les monuments du Moyen et du Nouvel Empire dans la zone centrale du temple d’Amon », Karnak 12, 2007, p. 86 .
J. WINAND, « Le mur d’enceinte du temple d’Amon-Rê à Karnak » « Le mur d’enceinte du temple d’Amon-Rê à Karnak », Isiaca 1, 2006, p. 71-83 .
Cl. OBSOMER, Ramsès II, Paris, 2012, p. 344-345 .
J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak » « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper (éd.), Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93-99 .


Auteur(s) de la notice : Sébastien Biston-Moulin Cédric Larcher

Création de la fiche : 22/05/2013. Dernière modification : 27/04/2017



Photographie(s) du document :



  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 102677
    2005

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 69537
    2003

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 69535
    2003

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 69481
    2003

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 69483
    2003

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 69482
    2003

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65854
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65853
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65852
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65851
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65850
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65849
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65848
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65847
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65846
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65845
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65844
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65843
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 65842
    2002

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55635
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55636
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55613
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55614
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55615
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55616
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55617
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55618
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55619
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55620
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55625
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55626
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55627
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55628
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55629
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55630
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55631
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55632
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55633
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55634
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 55609
    1999

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 83341
    1996

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 80233
    1995

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 43228
    1995

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 43229
    1995

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 43231
    1995

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 43232
    1995

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 84302
    1995

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 84303
    1995

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 84304
    1995

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 97425
    1926-1954

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 97424
    1926-1954

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 94458
    1926-1954

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 98781
    1926-1954

  • Mur extérieur de Thoutmosis III - Thoutmosis III  - (KIU 2403) Datation : XVIIIe dynastie  / Thoutmosis III     Le mur extérieur est une enceinte en grès et en calcaire, construite par Thoutmosis III, qui entoure le cœur du temple d’Amon-Rê, depuis le IVe pylône au sud jusqu’au Ve pylône au nord. Seuls deux accès étaient ménagés dans ce mur, l’un au sud pour accéder à la cour du IVe pylône et l’autre dans le mur ouest. 
Lorsqu’il était complet, le mur devait dépasser 9 m 50 de hauteur (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, « L’activité épigraphique belge dans le temple de Karnak », dans L. Bavay, M.-C. Bruwier, W. Claes, I. de Strooper [éd.], Ceci n’est pas une pyramide... - Un siècle de recherche archéologique belge en Égypte, Louvain, Paris, 2012, p. 93).
Cette enceinte inclut l’Akh-menou ; elle lui est donc postérieure et doit être placée durant le règne autonome de Thoutmosis III (an 24 à 54). La décoration se limitait alors vraisemblablement à un bandeau d’inscription, effacé pour faire place à une décoration de deux registres de scènes d’offrandes et bandeaux de soubassement durant le règne de Ramsès II.
Les éléments visibles du décor antérieur datant de Thoutmosis III, les graffiti postérieurs à la décoration de Ramsès II et les quelques 800 blocs épars identifiés (J. WINAND, M. BROZE, R. PREYS, loc. cit.) ne sont pas pris en compte à ce stade.
    Cfeetk 98783
    1926-1954









Responsable du projet : Sébastien Biston-Moulin (sebastien.biston-moulin@cnrs.fr)

Collaborateurs : Christophe Thiers / Anaïs Tillier / Cédric Larcher / Gabriella Dembitz / Charlie Labarta / Jérémy Hourdin / Abraham Fernandez

Contributions : Ali Abdelhalim Ali (94) Romane Betbeze (277) Sébastien Biston-Moulin (725) Silke Caßor-Pfeiffer (135) Leo Cagnard (208) Marion Claude (288) Laurent Coulon (60) Edwin Dalino (224) Gabriella Dembitz (324) Didier Devauchelle (2) Abraham Fernandez Pichel (14) Tiphaine Fignon (66) Elsa Fournié (146) Marc Gabolde (2) Luc Gabolde (2) Mohamed Gamal Rashed (49) Maëva Gervason (66) Mounir Habachy (85) Fanny Hamonic (90) Jérémy Hourdin (883) Marie-Paule Jung (276) Charlie Labarta (1135) Françoise Labrique (94) Cédric Larcher (798) Mélie Louys (257) Dina Metawi (4) Elena Panaite (270) Anne-Hélène Perrot (87) Renaud Pietri (99) René Preys (32) Émeline Pulicani (307) Mohamed Raafat Abbas (4) Laurie Rouvière (164) Chiara Salvador (360) Christophe Thiers (139) Anaïs Tillier (792) Ghislaine Widmer (2) Laurent Coulon, Emmanuel Jambon (1120)

CFEETK – Centre Franco-Égyptien d'Étude des Temples de Karnak – MEA / USR 3172 du CNRS
Équipe ENiM – Égypte Nilotique et Méditerranéenne – UMR 5140 – CNRS / Université Paul Valéry – Montpellier III

3770948 visites - 3203 visite(s) aujourd'hui - 8 connecte(s)

© CNRS / S. Biston-Moulin


Karnak (v 0.1.5)

Projet d'index global des inscriptions des temples de Karnak

4819 documents accessibles sur 9007 documents uniques dans le projet.
2279 scènes, 17 stèles, 140 éléments statuaires