LE TEMPLE D’OPET - Rapport 2008

Read this page in English uk or عربي eg

Date : Octobre 2007 - Juin 2008.
Sous la direction d’E. Laroze, les travaux autour du temple d’Opet ont été conduits sans discontinuité d’octobre 2007 à juin 2008.

Étude architecturale


Karnak - OpetL’étude architecturale du monument continue grâce à la poursuite de relevés aux 1/20e. De nombreuses observations relatives aux techniques de constructions ont été faites, en particulier sur l’usage du bois et sur l’organisation du chantier antique. Il semble désormais certain que les blocs de pierre ont été acheminés par une rampe installée au Nord du monument. Dans la cour, un massif de fondation en pierre a été identifié comme les vestiges d’un temple plus ancien de l’époque éthiopienne.

Restauration


Le programme de restauration, toujours soutenu financièrement par Madame Brigitte Guichard, s’est concentré cette année sur le micro-sablage des deux chambres principales. Le nettoyage y est désormais achevé. Le plafond, les architraves, le linteau et les chapiteaux de la salle hypostyle ont également été nettoyés à l’aide de compresses. La délicate consolidation du plafond de la Salle des offrandes a nécessité l’installation provisoire d’un échafaudage en brique. Des chandelles métalliques installées sur le solide plancher intermédiaire ont servi à maintenir les éléments fracturés du plafond pendant la mise en place des renforts en acier. Les dalles de plafond, très endommagées, sont désormais renforcées grâce à une structure métallique installée sur le toit. L’échafaudage a été démonté après ces travaux de consolidation. Le plafond noirci par la suie a été nettoyé. Les cinq ouvertures pour l’éclairage de la salle qui étaient assez détériorées ont été restaurées.

Fouille archéologique


En novembre 2007, une deuxième campagne de fouilles a été conduite avec la collaboration de Guillaume Charloux. L’objectif des sondages était de compléter les résultats de la précédente campagne conduite en février-mars 2007. Le sondage 9, d’orientation Nord-Sud a mis en relation la tranchée de fondation du mur ptolémaïque avec le massif de fondation d’époque éthiopienne. Une statue cube, en calcaire, d’un prêtre nommé Nesmin et officiant pour le culte d’Opet a été découverte contre le mur ptolémaïque. Il s’agit probablement d’une sorte de dépôt de fondation. La présence de plusieurs murs en briques crue, datant du Moyen Empire ont été confirmés par les sondages 8 et 11, situés dans l’angle Nord-Ouest de la cour. C’est contre le mur ptolémaïque, le même que le précédent, qu’a été trouvée une seconde statue de prêtre. Au Nord, de ces derniers (sondage 12), deux grands silos ont été découverts mais non fouillés. Enfin, le sondage 10 conduit dans l’espace réduit, entre les temples d’Opet et de Khonsou a permis de découvrir un curieux escalier, axé sur la porte de la chapelle de soubassement. Sa fonction reste encore incertaine : vestiges d’un temple plus ancien ? Escalier de service, lié au chantier de construction du temple ptolémaïque ?


Karnak - Opet 

Escalier entre les temples d'Opet et de Khonsou.


En mai 2008, une restauration du massif de fondation a été entreprise dans la partie sud de la cour. Le massif, composé exclusivement de blocs en remplois, présentait un fort pendage vers le Sud, là où fut creusés deux grands puits à l’époque romaine. C’est à l’occasion du démontage que fut trouvé le bloc 2342. Ce bloc de grès provient d’un monument de Thoutmosis III et relate la construction d’un temple consacré à la déesse Opet. C’est une découverte remarquable pour l’histoire du lieu car c’est la première fois qu’est mentionnée l’existence d’un temple d’Opet sous le règne de ce souverain. De nombreux blocs en calcaire furent également exhumés, datant de la même époque. La plupart étant dans un état fragmentaire, ils ont été reconstitués et consolidés par l’équipe de restauration. Malgré une vision très lacunaire, les blocs remployés dans le massif appartenaient à un (ou des) édifice(s) de petites dimensions. La largeur des blocs, parfois décorés sur 2 faces, ne dépasse pas 23 cm d’épaisseur. Certains ne font d’ailleurs que 13 cm de large.


 Karnak - Opet

Statues de Nesmin et d'un autre prêtre.
 

Épigraphie


Claude Traunecker a participé au chantier d’Opet afin de poursuivre son étude sur les cryptes et sur les théologies associées à ce temple. Une vérification complète des textes jadis publiés par Constant de Wit a pu être achevée et les données des découvertes épigraphiques récente intégrées dans son travail.
Une mission de relevé architectural est prévue pour le mois de novembre 2008. Quant au chantier de restauration, il ne devrait reprendre qu’en janvier 2009. La restauration du Saint des Saints sera poursuivie et le nettoyage des parois de la salle des offrandes sera entrepris.
 





Dernière mise à jour : 16-02-2009
Consulter la page liée :

axe-3-theme-2

1248912 visites - 882 visite(s) aujourd'hui - 3 connecte(s)
© 2009-2013 – CFEETK – Centre Franco-Égyptien d'Étude des Temples de Karnak – CSA / USR 3172 du CNRS
Karnak AmbaFrance Caire, S/C Valise diplomatique, 13 rue Louveau, 92438 Chatillon Cedex