Découvertes récentes

Read this page in English uk or عربي eg

 

Débuté en octobre 2008 sous les auspices du CFEETK (MEA-CNRS USR 3172), le programme d’étude du temple de Ptah se poursuit sous la direction de Christophe Thiers et de Pierre Zignani. L’édifice couvre une période chronologique d’un millénaire et demi, de Thoutmosis III (vers 1479-1425 av. n. è.) jusqu’à l’empereur Tibère. Les relevés épigraphique, architectural et photographique ont d’ores et déjà apporter un lot d’informations d’importance sur l’histoire du monument. Des fouilles ont été principalement menées sur les vestiges du mur d’enceinte associé à la première porte ptolémaïque. Le but de ces investigations était de déterminer les relations chronologiques entre ce mur d’enceinte et d’autres vestiges situés plus au sud, en particulier une porte arasée précédée de deux bases de colonnes en granodiorite. À proximité du mur d’enceinte, une occupation d’époque romano-byzantine (copte) a été fouillée, la céramique permettant de la dater des Ve-VIe siècles de notre ère.

 


Les fouilles se sont également concentrées à l’intérieur des chapelles du temple. Malgré les destructions dues au creusement de plusieurs fosses de pilleurs, des bribes de murs de briques crues antérieurs au temple ont été mises en évidence. Appartenant à une structure non encore identifiée, ces murs ont été arasés pour installer la fosse de fondation du temple de Thoutmosis III.
Le programme de conservation-restauration a été principalement dévolu aux blocs épars qui sont globalement dans un très mauvais état de conservation. Lorsque cela est possible, ils sont replacés dans leur maçonnerie d’origine. La restauration a également commencé sur les portes axiales (Chabaka et ptolémaïques). Une part importante de ce travail a consisté à retirer les restaurations anciennes réalisées avec du ciment noir, à consolider les pierres et à appliquer un nouveau mortier à la chaux. À l’intérieur de la cour, le travail a concerné les reliefs peints qui ont été restaurés et fixés.

 

 

 

Sous les auspices du CFEETK, Nadia Licitra (univ. Paris IV) a poursuivi les fouilles du Trésor de Chabaka, situé dans le secteur nord du domaine d’Amon-Rê. Si la colonnade principale a été dégagée anciennement, les fouilles récentes ont permis de mettre au jour des éléments architectoniques (montants, linteaux et corniches) appartenant à une porte et à une niche, inscrits (peints en bleu) au nom du roi Chabaka. Au cours de cette saison, la fouille a été étendue vers l’ouest. Un habitat d’époque ptolémaïque a été identifié ; il était installé sur l’arasement partiel d’une porte du Trésor, construite en grès et orientée Est-Ouest : sur les faces des deux montants se répète une scène dans laquelle le souverain éthiopien présente Maât au dieu Amon-Rê. Les couleurs encore conservées, en particulier bleue et rouge, ont été consolidées.

 

 


 





Dernière mise à jour : 07-07-2011

1368318 visites - 974 visite(s) aujourd'hui - 8 connecte(s)
© 2009-2014 – CFEETK – Centre Franco-Égyptien d'Étude des Temples de Karnak – CSA / USR 3172 du CNRS
Karnak AmbaFrance Caire, S/C Valise diplomatique, 13 rue Louveau, 92438 Chatillon Cedex