Le secteur du temple de Ptah

Read this page in English uk or عربي eg


RESPONSABLES : Chr. Thiers, P. Zignani (USR 3172-Cfeetk)
COLLABORATEURS : S. Biston-Moulin (USR 3172-Cfeetk), E. Frood (univ. Oxford), D. Devauchelle, Gh. Widmer (univ. Lille 3), R. David (LabEx Archimede), B. Durand (univ. Montpellier 3)

COLLABORATIONS INSTITUTIONNELLES : Univ. Oxford, Univ. Lille 3-CNRS UMR 8164, LabEx Archimede

 

Au cours des saisons 2009-2012, les travaux entrepris dans le temple de Ptah ont produit d’importantes données qui feront l’objet de publications prochaines :
- relevés épigraphique et photographique achevés et soumis pour publication à l’IFAO, et incorporation des textes hiéroglyphiques dans le projet Karnak en ligne.
- relevés architecturaux achevés sur le terrain et préparation de la publication
- relevés des graffitis achevés sur le terrain et préparation de la publication
- programme de restauration et de conservation achevé et ouverture du temple à la visite (colosse de Thoutmosis IV et stèle d'Horemheb en cours de traitement)
- après l’achèvement des fouilles dans le temple, les investigations se poursuivent dans les secteurs sud et est

 

Fouilles
Après quatre saisons consacrées au temple proprement dit et à ses abords occidentaux (première enceinte d’époque ptolémaïque), il est nécessaire de compléter l’étude des murs d’enceinte de la XXVe dynastie, sur les côtés sud et est. La première enceinte ptolémaïque, qui est désormais bien délimitée sur ses côtés ouest et sud, doit également être identifiée à l’Est du temple. Des fouilles seront donc conduites dans ce secteur qui semble également témoigner d’occupations ptolémaïques et romaines. Cela pourrait également être l’occasion de mettre au jour l’enceinte du Nouvel Empire.
Cette vision du temple de Ptah et de son environnement immédiat, méridional et oriental, permettra de mieux appréhender le développement de ce secteur situé à l’extérieur (de la 18e à la 30e dynastie) puis à l’intérieur (à partir de la 30e dynastie) de l’enceinte d’Amon-Rê. Il semble en effet que ce secteur a été consacré à une activité économique et administrative dès avant la construction du temple de Ptah, mais également après sa fondation.
Au sud du temple, où se dressent les vestiges de deux portes supposément bâties par Chabaka, des fouilles seront menées pour tenter de clarifier les relations qu’elles entretenaient avec le téménos de Ptah mais également avec le Trésor de Chabaka situés plus à l’Est.
Les fouilles des chapelles et de la cour du temple ont permis d’identifier un bâtiment antérieur, en briques crues. Afin de mieux cerner l’emprise de ce bâtiment et de préciser la topographie du secteur avant la construction du temple de Ptah au Nouvel Empire, des fouilles seront menées à l’Est du temple
Depuis mars 2013, le LabEx Archimede (Univ. Montpellier 3) finance un post-doctorant (pour deux ans) en charge de l’étude des productions céramiques ptolémaïques et romaines, principalement à partir du matériel issu des fouilles du temple de Ptah, du parvis du temple de Karnak (collaboration avec Mohamed Naguid, MAE) et d’Ermant, dans le but de proposer une chrono-typologie de ces productions.

 

Échéancier
2013-2014: fouille des secteurs sud et est (murs d’enceinte)
2014-2016: fouille du secteur est et préparation du manuscrit pour publication

 

 
Les graffitis du temple de Ptah (E. Frood, Univ. d’Oxford)
Ce projet vise à relever, analyser et publier les graffiti hiératiques, hiéroglyphiques et figurés qui se trouvent sur le temple de Ptah ; il prend place dans le projet plus vaste du CFEETK dans le temple et ses environs. Les graffiti démotiques sont en cours d’étude par Didier Devauchelle (Univ. de Lille III) et Ghislaine Widmer (Univ. de Lille 3). Depuis septembre 2012, l’équipe comprend également Kathryn Howley (photographe et épigraphiste) et Julia Troche (épigraphiste), toutes deux appartenant à l’Université de Brown. Les travaux se fondent par ailleurs sur les vastes archives de Claude Traunecker qui comprennent les résultats de ses missions de terrain entreprises à Karnak depuis les années 1960, couvrant également le temple de Ptah. Ces archives contiennent des plans, des dessins, des photographies et des commentaires. Elles ont été données en août 2009 par Claude Traunecker à Elizabeth Frood et au Griffith Institute, à Oxford.

Les graffiti du temple de Ptah constituent un cas d’étude idéal pour mettre en œuvre et développer des méthodes de relevé adaptés à l’interprétation des graffiti de Karnak plus largement. La plupart des graffiti ont été inscrits durant le premier millénaire avant Jésus Christ ; ils sont incisés plutôt que tracés à l’encre, même si certains présentent des traces de peinture, de plâtre et comprennent des éléments qui peuvent correspondre à des incrustations. La majorité des graffiti, qui sont regroupés sur le mur extérieur sud du temple, datent probablement d’une période située entre la fin du Nouvel Empire et la Basse Époque. Une mission préliminaire de reconnaissance a eu lieu en 2010 et la première véritable mission de travail a pris place au printemps 2011, suivies de deux missions au printemps et à l’automne 2012. Ces missions relativement courtes ont été consacrées au relevé épigraphique des graffiti sur les murs extérieurs du temple. L’essentiel de la centaine de graffiti des murs extérieurs a maintenant été dessiné. Seuls trois blocs provenant du mur extérieur sud (dont un nouveau bloc présentant des traces de graffiti, qui a été découvert en septembre 2012) et comprenant environ quinze graffiti sont encore en attente d’un relevé épigraphique. L’encrage des relevés, sous Illustrator, est également en cours, par moi-même, Kathryn Howley et Julia Troche.

En septembre 2012, a également testé le système de « Reflectance Transformation Imaging » ou « RTI », connu en anglais comme le système de la « balle brillante » (« shiny ball »). Ce procédé photographique prend des images en mettant en valeur la forme et la couleur de surface de l’objet, ce qui permet à ce dernier d’être éclairé de nouveau numériquement sous n’importe quel angle. Cette technique nous a permis de procéder à des lectures sûres de graffiti initialement pour tout ou partie illisibles, de découvrir les traces de nouveaux graffiti, et d’examiner de manière plus détaillée la chronologie relative des phases d’inscription des graffiti sur le mur extérieur sud. Ainsi ces images servent d’auxiliaires au travail épigraphique mais sont également appelées à devenir une source en elles-mêmes par l’intermédiaire de leur publication en ligne.

Le relevé épigraphique des graffiti du temple de Ptah devrait être achevé en 2013. Une courte mission prévue au printemps 2013 permettra de relever les trois blocs ultimes du mur extérieur sud ainsi que les graffiti isolés des portes. Une mission plus longue est prévue pour l’automne-hiver 2013, qui se concentrera notamment sur la vérification des relevés du temple de Ptah. Nous espérons également mener à bien une nouvelle série de photographies par RTI sur une sélection de blocs et de graffiti. Le travail se concentrera ensuite sur la finalisation du manuscrit pour publication dans le cadre des volumes du CFEETK consacrés au temple de Ptah.

 

 

Publications récentes relatives à ce programme
- S. Biston-Moulin, « Le roi Sénakht-en-Rê Ahmès de la XVIIe dynastie », ENiM 5, 2012, p. 61-71 (http://www.enim-egyptologie.fr/).

- S. Biston-Moulin, « L’épithète ḥqȝ mȝʿ(.t) et l’activité architecturale du début du règne autonome de Thoutmosis III », dans A. Gasse, Fr. Servajean, Chr. Thiers (éd.), Et in Ægypto et ad Ægyptum, Recueil d’études dédiées à Jean-Claude Grenier, CENiM 5, 2012, p. 81-102.
- S. Biston-Moulin, Chr. Thiers, P. Zignani, « Erster archäologischer Nachweis für Pharao Senachtenre Ahmose », Antike Welt 3/2012, 2012, p. 4.
- St. Boulet, C. Defernez, « Karnak, Temple de Ptah (2011-2012). Examen céramologique », en ligne sur le site du Cfeetk : http://www.cfeetk.cnrs.fr/index.php?page=rapport-2012-ptah-ceramique

- S. Cincotti, « “Les fouilles dans le Musée” : la collection égyptienne de Turin et le Fonds Rifaud », Karnak 14, 2013, p. 279-285.
- R. David, « La céramique d’un habitat du Ve siècle à Karnak », Karnak 14, 2013, p. 287-297.
- C. Defernez, St. Boulet, « Ceramic Production in the Theban Area from the XXVth and XXVIth Dynasties: about new discoveries in Karnak”, dans E. Pischikowa, J. Budka, K. Griffin (éd.), Thebes in the First Millenium BC, Cambridge, 2014, p. 603-624.
- E. Frood, « Egyptian Temple Graffiti and the Gods: Appropriation and Ritualization in Karnak and Luxor », dans D. Ragavan (éd.), Heaven on Earth Temples, Ritual, and Cosmic Symbolism in the Ancient World, OIS 9, 2013, p. 285-318.
- E. Frood, K. Howley, « Applications of Reflectance Transformation Imaging (RTI) in the Study of Temple Graffiti », dans E. Pischikowa, J. Budka, K. Griffin (éd.), Thebes in the First Millenium BC, Cambridge, 2014, p. 625-638.
- N. Licitra, Chr. Thiers, P. Zignani, « A Major Development Project of the Northern Area of the Amun-Ra Precinct at Karnak during the Reign of Shabaka », dans E. Pischikova, J. Budka, K. Griffin (éd.), Thebes in the First Millenium BC, Cambridge, 2014, p. 549-564.
- Chl. Ragazzoli, E. Frood, « Writing on the wall: two graffiti projects in Luxor », Egyptian Archaeology 42, 2013, p. 30-33.
- Chr. Thiers, « Un montant de naos au nom d’Amasis consacré au dieu Ptah », dans Chr. Zivie-Coche, I. Guermeur (éd.), « Parcourir l’éternité ». Hommages à Jean Yoyotte, BEHESR 156/2, 2012, p. 981-989.
- Chr. Thiers, « Le temple de Ptah à Karnak. Remarques préliminaires », dans H. Beinlich (éd.), IXth ägyptologische Tempeltagung. Kultabbildung und Kultrealität, KSGH 3,4, Wiesbaden, 2013, p. 319-342.
- Chr. Thiers, P. Zignani, « The Temple of Ptah at Karnak », Egyptian Archaeology 38, 2011, p. 20-24.
- Chr. Thiers, P. Zignani, « Le domaine de Ptah à Karnak. Premières données de terrain », Karnak 14, 2013, p. 493-513.





Dernière mise à jour : 19-06-2014



Rapport(s) :

Karnak, temple de Ptah (2011-2012). Examen céramologique – St. Boulet, C. Defernez Karnak, temple de Ptah (2011-2012). Examen céramologique – St. Boulet, C. Defernez

Le temple de Ptah - rapport 2009 (Chr. Thiers, P. Zignani) Le temple de Ptah - rapport 2009 (Chr. Thiers, P. Zignani)

Rapport 2010 - Temple de Ptah - Chr. Thiers, P. Zignani Rapport 2010 - Temple de Ptah - Chr. Thiers, P. Zignani

projets

Projets en cours

Projet Karnak

Projet bibliographique en ligne du CFEETK

Actualités

Intégration des données de la base « Cachette de Karnak » dans le Projet Karnak Intégration des données de la base « Cachette de Karnak » dans le Projet Karnak (09-06-2014)

Mission scientifique au Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak (CFEETK) Mission scientifique au Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak (CFEETK) (31-05-2014)

Workshop international 28-29 septembre 2014 : Theban Ceramics in Hellenistic Context Workshop international 28-29 septembre 2014 : Theban Ceramics in Hellenistic Context (29-05-2014)

Projet Karnak : Début de la mise en ligne des inscriptions des parois de la salle hypostyle, de la chapelle rouge, de la chapelle de calcite de Thoutmosis IV et du temple d’Opet Projet Karnak : Début de la mise en ligne des inscriptions des parois de la salle hypostyle, de la chapelle rouge, de la chapelle de calcite de Thoutmosis IV et du temple d’Opet (19-05-2014)

Second appel à contribution pour les Cahiers de Karnak 15 Second appel à contribution pour les Cahiers de Karnak 15 (19-05-2014)

Découverte de deux statues de dignitaires égyptiens sur le site d’Ermant, Haute Egypte Découverte de deux statues de dignitaires égyptiens sur le site d’Ermant, Haute Egypte (14-11-2013)

Activités

Les sanctuaires centraux de l’Akh-menou et les « magasins nord » (2013-2016) Les sanctuaires centraux de l’Akh-menou et les « magasins nord » (2013-2016)

Derniers rapports

BORAIK (M.), THIERS (Chr.), <i>Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak. Rapport 2012</i> Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak. Rapport 2012, Rapport d’activité du CFEETK, Louqsor, 2013.
BORAIK (M.), THIERS (Chr.), <i>Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak. Rapport 2011</i> Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak. Rapport 2011, Rapport d’activité du CFEETK, Louqsor, 2012.
BORAIK (M.), THIERS (Chr.), <i>Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak. Rapport 2010</i> Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak. Rapport 2010, Rapport d’activité du CFEETK, Louqsor, 2011.

Twitter follow us G+ follow us




1358290 visites - 794 visite(s) aujourd'hui - 3 connecte(s)
© 2009-2014 – CFEETK – Centre Franco-Égyptien d'Étude des Temples de Karnak – CSA / USR 3172 du CNRS
Karnak AmbaFrance Caire, S/C Valise diplomatique, 13 rue Louveau, 92438 Chatillon Cedex