Étude épigraphique du VIIe pylône

 

RESPONSABLE : Charlie Labarta (LabEx Archimede, USR 3172-CFEETK)

COLLABORATEURS : Vincent Tournadre (Iconem), Florie Pirou (LabEx Archimede), Mamdouh Abd el-Ghassul (MAE-CFEETK)

COLLABORATIONS INSTITUTIONNELLES : USR 3172-CFEETK, LabEx Archimede

 

Le VIIe pylône, érigé et décoré sous le règne de Thoutmosis III, sépare en deux cours l’espace entre le temple central de Karnak et le VIIIe pylône d’Hatchepsout. Les différentes étapes chronologiques et les liens directs avec les structures environnantes restent cependant à préciser. À la suite de la construction même du pylône, il est possible d’identifier, d’après les gravures, au moins deux phases de décoration : l’une en relation avec la bataille de Megiddo, sa première campagne militaire de l’an 23 et l’autre avec l’an 33, date de la huitième campagne militaire contre le Mitanni.
L’inventaire des monuments de la XVIIIe dynastie pour le Projet Karnak a conduit à l’étude d’un ensemble de blocs épars en granite situés sur les banquettes sud ; ces éléments appartiennent à la porte monumentale du VIIe pylône. Cette porte de type jubilaire, qui devait mesurer environ 13 m de hauteur, est précédée d’une paire de colosses et d’obélisques. Le pylône est formé quant à lui de deux môles en grès décorés sur chacune de ses faces de grandes scènes de massacres des ennemis avec des listes topographiques et devait s’élever à environ 26 m.
La zone a été fouillée dans un premier temps par G. Legrain dans les années 1900 qui a effectué les principales restaurations. Entre 1923 et 1924, M. Pillet a poursuivi les travaux de déblaiements du passage de la porte et réalisa un premier inventaire des blocs épars. H. Chevrier a ensuite mis au jour des fragments supplémentaires lors des fouilles de la zone à l’est du pylône. Le VIIe pylône demeure à ce jour en grande partie inédit.
Cette étude permettra de mieux connaître la chronologie du VIIe pylône, qui demeure un des principaux monuments du règne de Thoutmosis III à Karnak. Elle permettra à terme d’étudier les possibilités de remontage des blocs épars de la porte (environ 200). Ce projet se divisera en deux parties, une première dédiée à la porte et une seconde, consacrée aux parois des môles.
Tous les textes seront intégrés au Projet Karnak accessible depuis le site internet du CFEETK.

 

 

Échéancier

2017 :
- Début de la couverture photographique de l’ensemble du monument (blocs en place et blocs épars)
- Début des relevés épigraphiques de l’ensemble du monument (blocs en place et blocs épars)
2018 :
- Poursuite des relevés épigraphiques
- Poursuite de la couverture photographique
2019 :
- Fin de la couverture photographique
- Fin des relevés épigraphiques et début des vérifications.
2020 :
- Fin des vérifications des relevés épigraphiques
- Préparation du manuscrit
 

 

Epigraphic Study of the Seventh Pylon

The VIIth Pylon, erected and decorated during the reign of Thutmose III, separate into two courts the space between the central Karnak temple and the VIIIth Pylon of Hatshepsut. The different chronological steps and the direct links with the surrounding structures remain to be specified. Following the construction of the pylon itself, it is possible to identify, according to the engravings, at least two phases of decoration : one in connection with the battle of Megiddo, his first military campaign of year 23 and the other with the year 33, date of the eighth military campaign against the Mitanni.
The inventory of the XVIIIth Dynasty monuments for the Karnak Project led to the study of a set of granite loose blocks on the southern blockyard ; these elements belong to the monumental gate of the VIIth pylon. This jubilee gate, which was about 13 m high, is preceded by a pair of colossi and obelisks. The pylon is formed of two sandstone pylon towers decorated on each of its faces with large scenes of smiting captives with topographical lists and had to rise to about 26 m.
The area was excavated initially by G. Legrain in the 1900s who carried out the main restorations. Between 1923 and 1924, Mr. Pillet continued the work of clearing the passage of the gate and carried out a first inventory of the loose blocks. H. Chevrier then discovered additional fragments during excavations of the area to the east of the pylon. The VIIth Pylon remains to this day largely unpublished.
This study will make it possible to better know the chronology of the VIIth Pylon, which remains one of the main monuments of the reign of Thutmose III in Karnak. It will eventually study the possibilities of reassembling the loose blocks of the door (about 200). This project will be divided into two parts, a first dedicated to the door and a second dedicated to the walls of the pylon towers.
All texts will be integrated into the Karnak Project accessible from the CFEETK website.

 

2017
- Beginning of photographic coverage of the whole monument (blocks in place and loose blocks)
- Beginning of epigraphic surveys of the whole monument (blocks in place and loose blocks)
2018
- Continuation of epigraphic surveys
- Continuation of photographic coverage
2019
- End of epigraphic surveys
- End of photographic coverage and beginning of checks.
2020
- End of epigraphic survey checks
- Preparation of the manuscript.
 





Derničre mise ŕ jour : 23-06-2018

2958326 visites - 117 visite(s) aujourd'hui - 3 connecte(s)
© CFEETK – Centre Franco-Égyptien d'Étude des Temples de Karnak – CSA / USR 3172 du CNRS
Karnak AmbaFrance Caire, S/C Valise diplomatique, 13 rue Louveau, 92438 Chatillon Cedex

CFEETK – Centre Franco-Égyptien d'Étude des Temples de Karnak – USR 3172 du CNRS
  • CNRS - Dépasser les frontièresMSAMAE