Les sphinx de Pinedjem Ier

Read this page in English uk or عربي eg


RESPONSABLES : Chr. Thiers, S. Biston-Moulin (USR 3172), Gabriella Dembitz (Eötvös Loránd University, Budapest).
COLLABORATEURS : M. Abd el-Ghassul (MAE-Cfeetk), P. Calassou (LabEx Archimede).

 

Bien que nous ne possédions que très peu de monuments assurément attribuables à la 21e dynastie, les inscriptions du grand prêtre d’Amon-Rê Pinedjem Ier gravées sur le socle et la base des 93 sphinx criocéphales n’ont pas encore fait l’objet d’un programme d’étude systématique.
L’espace rituel devant le IIe pylône du temple d’Amon-Rê à Karnak a été modifié à plusieurs reprises dans l’antiquité et la position actuelle des sphinx est due aux travaux de reconstruction de G. Legrain entre 1896 et 1909. À l’époque de Pinedjem Ier les sphinx formaient un dromos menant sur l’axe principal du temple. Même si le cartouche de Ramsès II est le seul à être conservé, le souverain ramesside n’a fait qu’usurper ces monuments. Les sphinx peuvent avoir été originalement installés sous le règne de Thoutmosis IV/Amenhotep III. Malgré de multiples réutilisations, les textes de Pinedjem Ier montrent des traces limitées de regravures et ne suggèrent pas une propriété partagée.
Bien que ces sphinx et leurs inscriptions ont fait l’objet d’une attention particulière, seule une sélection de textes a été publiée par G. Legrain, P. Barguet, M. Römer où par autres.
Chacun des sphinx est inscrit sur le pourtour de la base avec un texte faisant l’éloge de l’œuvre de Pinedjem Ier dans Karnak. Ces textes sont répétitifs avec des modifications mineures de graphies. Les inscriptions présentes sur le devant des socles varient, en revanche, d’un sphinx à l’autre. Dans chaque cas une divinité est mentionnée, avec ses épithètes et la mention d’un lieu de culte, offrant divers bienfaits à Pinedjem Ier. Les socles sont malheureusement très érodés mais au moins 23 divinités sont identifiables avec leur toponyme. D’autres divinités ou lieux de culte peuvent être restitués à l’aide d’autres fragments. En outre, plusieurs fragments décorés d’une double scène représentant Pinedjem Ier à genoux devant Amon-Rê ont été trouvés mais restent dans la majorité des cas encore inédits.
Un programme de relevés épigraphiques permettra la documentation complète de tous les textes existant. L’étude systématique, l’analyse et la comparaison de la liste géographique enrichira notre connaissance des centres religieux de la période. En outre, l’établissement d’un possible ordre géographique des villes mentionnées nous aidera à proposer l’emplacement primitif des sphinx. Dans l’optique de l’analyse des marques du pouvoir sur l’axe principal du temple d’Amon-Rê, ce projet améliora notre compréhension de la disposition et du rôle de l’espace devant l’entrée du temple à l’époque de Pinedjem Ier. De plus, le travail enrichira notre connaissance de l’activité de construction et du corpus des inscriptions monumentales de Pinedjem Ier.

Tous les textes seront pris en compte dans le projet Karnak accessible sur le site du CFEETK.

 

 

Échéancier

2014 :
- Étude des documents associés, inventaire des blocs épars
- Début des relevés épigraphiques
- Début de la couverture photographique des sphinx
2015 : poursuite des relevés épigraphiques et photographiques
2016 :
- Achèvement des relevés épigraphiques et photographiques
2017 : préparation du manuscrit





Dernière mise à jour : 11-06-2014

1475971 visites - 178 visite(s) aujourd'hui - 1 connecte(s)
© 2009-2014 – CFEETK – Centre Franco-Égyptien d'Étude des Temples de Karnak – CSA / USR 3172 du CNRS
Karnak AmbaFrance Caire, S/C Valise diplomatique, 13 rue Louveau, 92438 Chatillon Cedex