Chapelle de calcite de Thoutmosis IV (Thoutmosis IV)

Localisation de découverte : SHP.PY2 - Salle hypostyle et deuxième pylône, ZPC.PY3 - Zone des pylônes centraux, troisième pylône Localisation actuelle : MPA - Musée de Plein Air

Cette chapelle-reposoir de Thoutmosis IV a été découverte remployée dans deux pylônes de Karnak. Des fragments de grande taille ont d’abord été dégagés du IIe pylône en 1917, puis entre 1922 et 1954 d’autres blocs ont été extraits du IIIe pylône. Elle se trouvait vraisemblablement dans l’espace occupé par la « cour de fêtes » de Thoutmosis II et la cour à portique de Thoutmosis IV (KIU 2775), où elle était associée à la chapelle de calcite de Thoutmosis III (KIU 3038). Sous le règne d’Amenhotep III, la décoration laissée inachevée sous Thoutmosis IV a été poursuivie sans être totalement complétée, avant que le monument ne soit démonté et remployé partiellement dans le IIIe pylône. L’anastylose a été réalisée entre 1995 et 1996 au Musée de plein air par les équipes du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak. L’organisation du monument suit sa position actuelle.


Voir toutes les informations concernant ce document dans le projet Karnak »


« Revenir au monument

Façade est

Linteau
Montants
Soubassements


Interface de consultation des Archives scientifiques du CFEETK - Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak
© CNRS / Sébastien Biston-Moulin

version 0.2
1 480 997 visites - 479 visite(s) aujourd'hui - 4 connecte(s)
2 300 409 photographies téléchargées.







Cette interface de consultation des archives scientifiques du Cfeetk a été réalisée dans le cadre du projet Karnak (CNRS, USR 3172 - CFEETK / UMR 5140, Équipe ENiM - Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE)

Les métadonnées des images sont affichées depuis ArcheoGrid Karnak développé par ArchéoVision (UMS SHS 3D n°3657), l’interface de gestion et de documentation des archives scientifiques du Cfeetk. La structuration topographique et les informations concernant les sujets des photographies sont issus du projet Karnak. Les documents en pleine résolution sont affichés depuis Nakala le service de dépôt, documentation et diffusion des données de la recherche mis en place par Huma-Num, la très grande infrastructure française des humanités numériques.